Telecoms : pourquoi les numéros de téléphone vont disparaître

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Alexis de Goriainoff Publié le 13 octobre 2016 à 5h00
France Telephonie Disparition Numeros Telephone
7,3 milliardsOn compte 7,3 milliards de cartes SIM dans le monde.

Nous ne nous sommes jamais autant servis de nos smartphones qu’aujourd’hui et pourtant les numéros de téléphone n’ont jamais été aussi absents de nos vies.

Enregistrés définitivement dans des répertoires ou stockés dans le cloud, remplacés par des contacts de messagerie en ligne, ils disparaissent progressivement pour ne plus réapparaître qu’exceptionnellement pour des raisons pratiques. Comment cette disparition va t-elle se poursuivre et quel sera son impact sur les réseaux de communication ?

Initialement conçu comme un identifiant technique, le numéro de téléphone n’est pas particulièrement « user friendly ». Si ses dix chiffres ont un temps été utiles pour localiser le destinataire de l’appel et router la communication vers lui, ils ne sont plus désormais qu’un frein à sa mémorisation. Depuis l’avènement de la téléphonie sur IP, les numéros n’ont plus d’utilité technique réelle que pour une minorité des appels. La plupart du temps, ils doivent désormais être convertis en un identifiant web pour permettre l’acheminement de la voix sur le réseau IP. Leur usage est donc parfaitement arbitraire et n’a plus pour lui que la force de l’habitude.

Dans les prochaines années, le passage à la voix sur IP concernera l’intégralité des appels, y compris ceux passés via mobile grâce à la 4G. Cette étape décisive pose la question du remplacement du numéro de téléphone par un identifiant unique plus facile à utiliser et à mémoriser. Le successeur le plus probable du traditionnel numéro à dix chiffres est l’adresse mail. Possédée par l’immense majorité des internautes, elle permet d’ores et déjà leur mise en contact sur de nombreux services de communication, des réseaux sociaux aux applications de téléphonie en ligne.

Personnalisable et multipliable à volonté, l’adresse mail a donc vocation à devenir l’identifiant universel dans une variété de réseaux de communication dont l’horizon ultime est l’interopérabilité complète. Les acteurs actuels du marché cherchent à avoir l’écosystème le plus vaste et la base d’utilisateurs la plus importante pour s’assurer de leur influence dans ce futur paysage unifié.

Si le réseau téléphonique classique pourrait initialement servir de passerelle commune à tous les réseaux, le numéro de téléphone n’aura alors plus aucune raison d’être. Il sera donc possible de passer des appels, via mobile ou fixe, en utilisant pour seul identifiant une adresse mail.

Avec la numérisation des appels, le téléphone est devenu une application informatique comme une autre. La convergence des réseaux et la disparition du numéro de téléphone en est une conséquence directe. Le marché appartiendra donc à ceux qui sauront anticiper ces transformations.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Alexis de Goriainoff, PDG et co-fondateur du Groupe Sewan

Laisser un commentaire

* Champs requis