Thanksgiving et Black Friday : les américains fous de shopping

Par Olivier Sancerre Modifié le 1 décembre 2013 à 16h10

Le jeudi de Thanksgiving et le Black Friday, le lendemain, marquent traditionnellement le début de la période des achats de Noël aux États-Unis. Les premiers résultats montrent que les consommateurs américains ont repris goût aux emplettes.

Du shopping aussi durant Thanksgiving

La société de recherche spécialisée ShopperTrak a comptabilisé cette année 1,07 milliard de visites dans les magasins de brique et de mortier jeudi et vendredi dernier, soit une hausse de 2,8% par-rapport à 2012. Les ventes sur ces deux jours ont augmenté de 2,3% et ont généré 12,3 milliards de dollars. À l’occasion de l’édition 2013, plusieurs grands magasins ont ouvert leurs portes dès le jeudi soir, comme l’enseigne Macy’s de New York - une première en 155 ans.

Le jour de Thanksgiving, qui est pourtant férié et traditionnellement dévolue à la famille, devient de plus en plus un moment de shopping. Durant le Black Friday, la fréquentation des boutiques physiques a ainsi baissé de 11,4%, avec des ventes en recul de 13,2%.

Des ventes en ligne en hausse

Pour le « vendredi noir », les ventes en ligne ont atteint les 1,93 milliard de dollars, +39% par-rapport à l’an dernier. Durant Thanksgiving, les revenus se sont hissés à 1,06 milliard (+18%). Malgré ces augmentations conséquentes, les consommateurs américains préfèrent toujours se rendre en boutique : les ventes en ligne durant ces deux mois ne devrait représenter que 82 milliards sur les 600 et quelques de la période.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis