Thierry Lepaon a-t-il rénové son appartement avec l’argent de la CGT pour 130 000 euros ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 octobre 2014 à 11h03

Ce mercredi 29 octobre 2014 sort la nouvelle édition du Canard Enchaîné qui a, encore une fois, épinglé l'un des « grands » de France. Mais pour une fois ce n'est ni un membre du gouvernement, ni un patron, ni un parlementaire : il s'agit de Thierry Lepaon, numéro un de la CGT. Selon le Canard, il aurait fait rénover son appartement au frais de la centrale. Une thèse réfutée par la CGT.

130 000 euros de travaux de rénovation chez Thierry Lepaon

Le Canard Enchaîné avance une thèse qu'il sera difficile à digérer pour la CGT, et surtout pour les salariés syndiqués, si elle s'avère vraie : Thierry Lepaon, numéro un du syndicat depuis mars 2013, aurait réalisé 130 000 euros de travaux de rénovation dans son logement en banlieue parisienne au frais du syndicat.

Dans le détail du devis que s'est procuré le Canard, il y est même mentionné que le total des travaux initialement prévus atteignait 150 000 euros mais que Thierry Lepaon aurait fait 20 000 euros d'économies. Il aurait renoncé à l'installation d'un Home Cinéma et d'une cave à vin.

La CGT ne dément pas, mais modère les propos

La CGT a immédiatement répondu par un communiqué de presse où elle ne dément pas que la centrale a réalisé certains travaux dans le logement de fonction de son secrétaire général. Mais elle explique les raisons.

Déjà, prévient-elle, « Le Canard enchaîné s'est procuré un devis estimatif portant sur un ensemble de travaux exécutés dans l'appartement occupé par le secrétaire général de la CGT »... en somme, un devis non définitif donc il ne s'agit pas là du montant réel des travaux (qui peut toutefois être, du coup, supérieur à 130 000 euros).

Mais surtout, elle justifie ces travaux par le fait que Thierry Lepaon avait besoin d'un logement de fonction sur Paris, le secrétaire de la CGT habitant jusque-là dans le Calvados. Cet appartement, dont le loyer est d'environ 2000 euros par mois puisqu'il a une superficie de 120 m², a donc « été remis à neuf avant son entrée dans les lieux » précise le communiqué de presse.

Si on comprend parfaitement que M. Lepaon avait besoin d'un logement de fonction sur Paris, on comprend toutefois moins bien l'intérêt, pour la CGT, de payer une cave à vin et un Home Cinéma. Mais vu que finalement ils n'ont pas été installés...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Thierry Lepaon a-t-il rénové son appartement avec l’argent de la CGT pour 130 000 euros ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis