Tourisme : la moitié des vacanciers prévoit de réduire son budget

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 9 juin 2022 à 9h23
Tourisme Covid Pierre Et Vacances
64%64% des Français prévoient de rester en France durant les vacances d'été 2022.

Les vacances d’été 2022 devaient être celles du retour à la normale pour le secteur du tourisme : fin des restrictions sanitaires et des milliards d’euros économisés durant la crise de la Covid-19 à dépenser. Sauf que l’inflation est passée par là et que les vacanciers ont quelques craintes sur le futur ; au point de vouloir revoir à la baisse leur budget prévisionnel.

Les Français prévoient plus de 1.800 euros de budget vacances

Le 2e baromètre international de la confiance dans les voyages de l’assureur Allianz réalisé par OpinionWay et publié début juin 2022, dévoile ce qui pourrait être un problème pour le secteur touristique : l’inflation. Si le budget prévisionnel pour les congés durant l’été 2022 est conséquent, 50% des personnes interrogées « pourraient revoir leurs ambitions estivales à la baisse ».

Il faut dire qu’ils ont de la marge : les Français ont un budget moyen de 1.836 euros, loin devant leurs voisins Allemands (1.680 euros) et Italiens (1.607 euros) mais bien inférieur à celui des Suisses (2.109 euros) et, surtout, des Américains (3.061 euros).

Les vacanciers veulent rester dans leur pays

Malgré le budget, conséquent, il semblerait que les voyages internationaux ne seront pas forcément majoritaires. Les Autrichiens, selon le baromètre, sont ceux qui ont le plus prévu de partir à l’étranger durant les vacances d’été (58%), suivis par les Suisses (57%).

Inversement, les Italiens préfèrent rester dans leur pays (81% annoncent avoir prévu des vacances de type « staycation »), tout comme les Espagnols (75%) ou encore les Français qui sont près de deux sur trois (64%) à déclarer la même chose. La raison ? Le prix, pour 43% des interrogés : 27% estiment que les prix sont trop élevés, 16% déclarent vouloir épargner malgré les congés.

Pour autant, s’ils restent à l’intérieur de leurs frontières, les vacanciers ne comptent pas rester à la maison : 92% des Italiens ont prévu de partir, tout comme 89% des Espagnols ou encore 79% des Français, selon le baromètre d’Allianz.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Tourisme : la moitié des vacanciers prévoit de réduire son budget»

Laisser un commentaire

* Champs requis