TPE/PME : pourquoi mettre en place un Plan d’épargne retraite ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 13 décembre 2022 à 20h37
Startup 3267505 1920
70%70% des salariés interrogées attendent la mise ne place d'un plan de retraite supplémentaire.

L’existence d’un Plan d’épargne retraite (PER) est un atout tant pour une entreprise que pour ses salariés. Il permet aux collaborateurs de préparer leur retraite et à l’entreprise de diminuer ses charges et attirer des talents.

Un plan d’épargne retraite entreprise, une attente forte de la part des salariés

Tout le monde le sait : la retraite se prépare. Selon un sondage publié en mai 2022, même si 8 Français sur 10 n’ont jamais entendu parler du Plan d’Épargne Retraite (PER), nos compatriotes sont très nombreux à souhaiter que tel ou tel dispositif de préparation de la retraite soit mis en place au sein de leur entreprise. La mise en place d’un plan de retraite supplémentaire en entreprise pour tous les collaborateurs est fortement attendue par 70% des salariés interrogées, et 63% jugent « important » la présence d’une contribution de l’employeur sur un régime de retraite supplémentaire par capitalisation comme le PER dans le package de rémunération.

Vous l’aurez compris : pour une entreprise, la présence d’un plan d’épargne « maison » est un atout d’un point de vue RH, permettant de fidéliser les collaborateurs et attirer les meilleurs talents lors des recrutements.

Le PER offre de nombreux avantages sociaux et fiscaux

La présence d’un Plan d’épargne retraite permet également, tant aux salariés qu’à l’entreprise, de bénéficier d’avantages. Le PER permet aux entreprises d’être exonérées de charges sociales sur les montants versés aux salariés. Les employeurs bénéficient aussi d’une déductibilité du bénéfice imposable des sommes issues des primes de participation, d’intéressement, de l’abondement et des cotisations employeur.

Pour les salariés, les exonérations sont nombreuses. Les versements volontaires (Compartiment 1) peuvent être déductibles du revenu imposable (au choix du salarié). Les sommes issues de l’épargne salariale (prime d’intéressement, participation et abondement) (Compartiment 2) sont exonérées de charges sociales salariales (hors CSG-CRDS) et d’impôt sur le revenu lorsqu’elles sont placées sur le PER. Sur ces mêmes sommes, la sortie peut se faire soit en capital défiscalisé, soit en rente partiellement imposable. Enfin, les cotisations obligatoires employeur et salariés de l’ancien « article 83 » (Compartiment 3) sont exonérées de charges sociales (hors CSG-CRDS) et d’impôt sur le revenu.