La transmission réussie des PME, un bon point pour l’emploi et l’économie !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Gilles Lecointre Modifié le 5 juillet 2012 à 2h14

En 1890 Jean Jaurès écrit dans le très populaire journal « La Dépêche de Toulouse » : « Patrons français, soyez fiers de l’être. ». Il soulignait ainsi qu’au cœur du moteur économique, il y a les entreprises indépendantes, celles qui créent des richesses (en innovant) et génèrent les emplois.

Ce message reste d’une modernité absolue. Sait-on par exemple que les 2,5 millions de PME que comptent la France représentent près de 60 % de l’emploi privé total ? Sait-on aussi que les pays les plus florissants sont ceux où les PME sont les plus nombreuses, les plus dynamiques et les plus choyées par leurs États. Or aujourd’hui en France des centaines de milliers de PME risquent de disparaître, faute de repreneurs pour prendre la relève d’un patron souhaitant prendre sa retraite. Que peut-on faire pour éviter cette catastrophe ?

Le point le plus sensible à court terme est d’informer et de former les repreneurs potentiels afin de les mettre en relation efficace avec toutes ces petites et moyennes entreprises à la recherche d’un successeur. De très nombreux cadres se rendent compte en effet qu’ils ne finiront pas leur carrière dans un « grand groupe ». Ils souhaitent devenir indépendants, prendre en main leur destin et leur emploi, ne plus dépendre de décisions venues d’en haut et contre lesquelles ils n’ont aucun poids.

C’est une excellente nouvelle, à condition de les aider dans cette démarche. Car, même si ces cadres ont réussi un excellent parcours dans une grande société, ils n’ont pas été préparés à gérer et animer une entreprise indépendante de quelques dizaines de salariés.
Depuis 25 ans je suis quotidiennement au côté de ces repreneurs « débutants ». Une des façons de leur être utile tout de suite est de leur communiquer tous les conseils et les bonnes pratiques pour passer à l’action.

Comment par exemple trouver sa « cible » ? Comment négocier efficacement avec un cédant ? Comment évaluer au mieux l’entreprise à racheter ? Quels sont les éléments juridiques à connaître ? Comment réaliser un bon business plan et trouver son financement ?
Ces questions sont essentielles dans le succès d’une opération de transmission d’entreprise. Il faut les aborder avec discernement et en s’appuyant sur l’expérience de tous ceux qui ont déjà repris une entreprise. Ainsi nous sauvegarderons nos PME et leurs emplois.

Couv-TransmettreReprendreCederEntreprise

"Transmettre, reprendre et céder une entreprise" de Gilles Lecointre, paru chez Lextenso Editions

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Gilles Lecointre est statisticien-économiste de formation. Il commence sa carrière à l’Université comme enseignant-chercheur au CNRS. Il finit par rejoindre le secteur privé où il exerce pendant 35 ans des fonctions marketing et commerciales puis de direction générale dans le domaine bancaire, l’industrie, la presse professionnelle et le service aux entreprises. Aujourd’hui il est un des experts reconnus des PME, de leur évaluation (à travers la mise au point d’un modèle pratique VALENTIN®), de leur transmission (en tant que PDG du cabinet INTERCESSIO). 

Aucun commentaire à «La transmission réussie des PME, un bon point pour l’emploi et l’économie !»

Laisser un commentaire

* Champs requis