Bouchons ? Mais prenez donc l’auto-train !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Georges Maltese Modifié le 25 mai 2012 à 18h35

Ce week-end de Pentecôte ne sera que... l'énième pont du mois de mai. Et comme à chaque week-end prolongé ou départ en vacances, les médias vont encore largement relayer les infos de Bison Futé, puis les centaines de kilomètres de bouchons sur les routes, interviewer des automobilistes ereintés, reporter les accidents...

Et, comme d’habitude, pas un mot ne sera dit sur LA solution écodurable qui règlerait tous ces problèmes.

Cette solution est pourtant simple : elle s’appelle auto train, et j'en suis le directeur. Ce vendredi, nos trains qui acheminent autos et motos vers 12 destinations en France, auraient pu transporter deux fois plus de véhicules !

Alors, développement durable, Grenelle de l’environnement, écoresponsabilité… c’est très bien, mais il est temps de passer à l’acte !

Rendez vous compte : un trajet Paris-Nice, c’est 3 fois moins polluant en auto train qu’en voiture (indice de CO2 par kg pour une voiture : 40 en auto train, contre 144 sur la route, sources : EcoTransit et comparateur Eco déplacements de l’Ademe).

Et en plus, c’est moins cher ! Car ce que les automobilistes ne prennent jamais en compte lorsqu’ils comparent le train et la route, c’est l’ensemble des coûts engendrés par un déplacement. Je pense bien sûr aux frais d’essence et de péage, mais également à l’usure du véhicule et à sa valeur de revente (plus vous avez de kilomètres au compteur, plus la décôte est grande). Les calculs de l’Insee nous amènent ainsi, tout compris, à 241 € pour un Paris <> Marseille. Eh bien l’auto train est en moyenne 20 % moins onéreux !

L’auto train, c’est un vrai choix de société. Moins de pollution, des économies sur le véhicule, du temps gagné, de la fatigue évitée, sans parler des risques d’accidents. Dans certains pays mettre sa voiture sur un train pour voyager est banal : Je pense aux Américains chez qui le réflexe, vu la taille du pays, est automatique, mais aussi plus proches de nous, aux Allemands ou aux Autrichiens. Une chose me rassure : nous ne pourrons que progresser. Car lorsqu'un automobiliste pose sa voiture sur un de nos trains, il devient ensuite fan de la formule. Toujours prêts à vous jeter dans les bouchons ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Georges Maltese a 37 ans, est entré à la SNCF en 1997,et dirige le service Auto Train depuis 2008. Un service qu'il connaissait peu jusqu'à sa prise de fonctions, mais dont il est devenu un véritable fan !

Laisser un commentaire

* Champs requis