Très haut débit : les élus de montagne demandent plus d’égalité

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par RSE Magazine Publié le 26 mai 2014 à 12h39

L'association des élus de montagne publie un communiqué pour demander aux opérateurs de très haut débit de ne pas exclure les zones reculées. Les difficultés techniques et la rentabilité moins importante « ne doivent pas induire d'inégalité de traitement pour les citoyens » disent-ils.

Très haut débit, les élus de montagne demandent plus d'égalité

« En matière d'aménagement numérique du territoire, de larges proportions des zones rurales risquent l'exclusion d'un réseau structurant et d'avenir, comme cela faillit être le cas voici bientôt un siècle pour l'électrification » alerte l'association nationale des élus de montagne (ANEM). Créée en 1984, cette association a pour but « le développement équitable et durable » des zones de montagne.

Dans un communiqué l'association rappelle les enjeux d'un combat politique mené depuis 2011 par ses représentants. Les élus de montagne déplorent que « les opérateurs du THD sont essentiellement attirés par les territoires urbains à forte densité démographique, gage d'une rentabilité assurée à court ou à moyen terme. »

Lire la suite sur RSE Magazine

Laisser un commentaire

* Champs requis