La fin de la trêve hivernale signe le retour des coupures d’électricité

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Quitterie Desjobert Modifié le 10 juin 2021 à 10h07
Treve Hivernale Coupure Courant
18%Les coupures de courant ont diminué de 18% en 2020.

Le 1er juin 2021 prenait fin la trêve hivernale après un prolongement de deux mois. Cette fin signifie le retour des expulsions mais aussi des coupures d'électricité en cas d'impayés.

Fin de la trêve hivernale le 1er juin

Après avoir été renouvelée pour deux mois supplémentaires en mars 2021, la trêve hivernale a pris fin le 1er juin 2021. La fin de cette trêve signifie que les expulsions et les coupures d'électricité en cas d'impayés pourront reprendre. Frédérique Feriaud, directrice générale des services du médiateur de l'énergie, s'inquiète de la situation : « Avec la crise économique, nous craignons malheureusement une explosion de ces coupures dans les semaines à venir. D'autant que certains fournisseurs ont la main lourde, même pour des petits montants ».

Une inquiétude que les chiffres semblent contredire puisqu'en 2020, le nombre de coupures d'électricité a baissé de 18%. Pour Frédérique Feriaud, ces chiffres ne montrent pas la réalité. Il s'agit, selon elle, d'une « tendance en trompe-l'œil » puisque « Les pouvoirs publics avaient déjà rallongé la trêve hivernale en 2020, jusqu'au 10 juillet. Les consommateurs en difficulté ont été un peu plus protégés, faussant de fait artificiellement les statistiques, mais pour un temps seulement ».

Une multiplication des coupures de courant

Cependant, malgré cette baisse illusoire, Frédérique Feriaud craint une multiplication très forte des coupures de courant. « Les fournisseurs nous alertent du nombre d'impayés auxquels ils font déjà face. Et ce, alors que la trêve vient à peine de se terminer. C'est une situation inquiétante », explique-t-elle.

La directrice générale des services du médiateur de l'énergie, rappelle alors aux personnes qui sont concernées par ces impayés qu'il faut réagir vite afin d'éviter les coupures. « La première règle quand vous rencontrez des difficultés, c'est de ne pas attendre pour réagir. Si votre fournisseur vous envoie des relances, contactez-le tout de suite. En demandant par exemple un échéancier de paiement. Car une fois le gaz ou l'électricité coupé, toutes les démarches deviennent plus difficiles. Et surtout plus coûteuses », détaille-t-elle.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste économique et politique

Laisser un commentaire

* Champs requis