Avec ou sans Trump, des institutions américaines veulent respecter l’Accord de Paris

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par RSE Magazine Publié le 16 juin 2017 à 10h56
Air Pollution Banque Consommation Energie Neutralite Carbone Bnp
26%Trois Etats américains ont annoncé leur intention de réduire leurs émissions de carbone de 26% par rapport à 2005.

L’annonce par Donal Trump de finalement désengager les Etats-Unis des Accords de Paris a été un choc planétaire. Dans le pays, des Etats, municipalités, entreprises et organisations ont réagi en annonçant qu’elles allaient s’atteler à respecter les engagements pris lors de la COP21.

Quel paradoxe. Dans un pays où l’intervention de l’Etat central de Washington est un sujet de profonde discorde, les engagements de la Maison Blanche sont annoncés comme des réalités tangibles depuis l’élection de Donald Trump. De fait, que le nouveau président annonce des mesures chocs ne veut pas pour autant dire qu’elles seront respectées dans tous les Etats du pays. Le refus de Donald Trump de respecter les Accords de Paris, ne signifie en rien que le pays tout entier accepte de rester le deuxième pollueur au monde sans faire d’effort.

Pour ce qui est des négociations internationales la Maison Blanche est complètement aux commandes. Mais pour ce qui est de la réalité sur le terrain c’est autre chose. En matière d’écologie notamment et de développement durable, les institutions des Etats, des villes et la société civile ont un impact direct. Alors quand Donald Trump décide de retirer le pays des Accords de Paris ou de démembrer l’Agence de protection de l’environnement, tout n’est pas pour autant perdu.

Lire la suite sur RSE Magazine

Laisser un commentaire

* Champs requis