Logement : les mesures annoncées par M.Valls vont-elles relancer le marché ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Maël Bernier Publié le 3 septembre 2014 à 2h52

Le Premier ministre Manuel Valls a présenté vendredi 29 aout différentes mesures de rentrée sur le dossier prioritaire qu'est le logement.

Les principales annonces pour relancer le secteur concernent le locatif, avec tout d'abord l'autorisation de louer des logements neufs entre ascendants et descendants d'une même famille (aménagement de la Loi Duflot).

Le gouvernement veut également inciter les propriétaires à vendre leurs terrains constructibles. Il souhaite réformer la taxation des plus-values de cession des terrains en ajoutant un abattement exceptionnel de 30% sur l'impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux pour les cessions ayant lieu avant le 31 décembre 2015.

L'autre mesure concerne le réajustement des montants du prêt à taux zéro plus dans le neuf (PTZ +) dans un certain nombre de zones géographiques tendues ; et sa réintroduction dans l'ancien sous réserve de réalisation de travaux dans les centre-bourgs des zones rurales.

Chez Meilleur Taux, nous serions tentés de dire : mieux vaut tard que jamais...

En effet les mesures annoncées vont sans aucun doute dans le bon sens mais il est vraiment dommageable d'avoir perdu plus de 2 ans malgré les alertes répétées des professionnels du secteur.

Elles devraient cependant permettre d'une part de redynamiser le marché, en favorisant notamment la vente de terrains à construire ; et d'autre part de relancer l'investissement locatif qui a particulièrement souffert ces deux dernières années, plus en raison de la stigmatisation régulière dont ces acteurs ont fait l'objet que par l'entrée en application de la fameuse Loi Alur finalement très récente.

Cependant nous déplorons qu'aucune mesure véritable ne favorise la primo-accession dans les zones tendues, alors que rappelons-le les primo-accédants qui ne bénéficient plus d'aide à l'accession dans l'ancien dans ces zones ont du faire face parallèlement à une augmentation des droits de mutation dans nombre de communes de France qui a contribué à augmenter encore l'apport personnel nécessaire ».

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Porte-parole d'Empruntis

Laisser un commentaire

* Champs requis