Vers une refonte du télétravail ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 18 octobre 2016 à 10h44
Teletravail Salaries France Adoption Cadres Appreciation
81 %81 % des télétravailleurs assurent avoir un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle.

Après l’adoption de la loi Travail cet été, la rentrée devait également être l’occasion pour les syndicats et le patronat de revoir en profondeur les principes de l’accord du télétravail signé il y a 14 ans déjà.

Plus productifs à la maison (!)

En effet, plusieurs fois par ans, les organisations se penchent sur les modalités d’application du télétravail afin d’analyser les avantages pour les employés, les entreprises, l’environnement…

Il y a quelques mois, l’OCDE a dévoilé son rapport « Better Life » dans lequel elle analyse la situation en matière d’équilibre vie privée versus vie professionnelle aux quatre coins du monde. Concernant la France, la situation n’était pas critique, mais pouvait être améliorée.

Ce constat est venu renforcer celui dressé par Citrix, spécialiste de la mobilité en entreprise, et l’institut CEBR (Centre for Economics and Business Research). Selon leur étude, c’est l’absence de solution de travail flexible qui a poussé 45 % des parents et des aidants familiaux à faire des changements importants dans leur vie professionnelle : 10 % ont opté pour un temps partiel, 10 % ont décidé de changer d’emploi, 24 % a dû quitter son emploi afin de pouvoir élever ses enfants ou s’occuper d’un proche.

Un gain pour l'économie française ?

D’après cette même étude, les bénéfices du télétravail sont nombreux. 76 % des salariés affirment accomplir plus de tâches dans la journée en perdant moins de temps dans les transports.

Sur le plan économique, les entreprises auraient tout à y gagner : laisser les employés travailler ne serait-ce que 2 jours par semaine à leur domicile permettrait un gain de 9,8 milliards € par an pour l'économie française, soit 0,5 % du PIB.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.