La Banque de France veut plus de virements instantanés, mais attention au prix !

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 20 avril 2022 à 11h52
Entreprise Risque Impot Societe Revirement Gouvernement Decision Politique
50%Près de 50% des établissements bancaires proposent le virement instantané.

Le virement instantané a plusieurs avantages : sécurisé, il est ultra-rapide puisque seulement quelques secondes suffisent pour que le transfert d’argent soit effectué (contre plusieurs jours, parfois, pour les virements classiques). Mais en France, il est peu utilisé : la Banque de France aimerait le démocratiser et lance une campagne de communication. Les consommateurs doivent toutefois faire attention : ce virement est souvent payant…

Le CNPS lance une campagne pour faire connaître le virement instantané

Dans un communiqué de presse publié le 19 avril 2022, la Banque de France et le CNPS (Comité national des paiements scripturaux) rappellent que le déploiement du virement instanté en France fait partie de « la stratégie nationale des paiements scripturaux pour 2019-2024). Une stratégie qui porte ses fruits : en France, près de « 50% des établissements bancaires, représentant plus de 90% des comptes de paiement », proposent le virement instantané à leurs clients. Et ce n’est pas tout : « plus de 25 millions d’utilisateurs » disposent de la solution de virement instantané appelée « Paylib » qui permet le transfert d’argent entre particuliers en France.

Mais ce n’est pas suffisant : la Banque de France veut que le virement instantané soit encore plus utilisé, et c’est via « une campagne de communication destinée à mieux faire connaître le virement instantané et les opportunités qu’il offre » qui est lancée sur le territoire qu'elle compte parvenir à une adoption rapide de ce moyen de paiement.

Le virement instantané est souvent payant

La BdF et le CNPS espèrent que le virement instantané puisse devenir complémentaire des cartes de crédit et des chèques pour les paiements du quotidien entre particuliers et professionnels. Mais attention : il est souvent payant.

Si, comme le rappelle le communiqué, la solution de paiement Paylib est totalement gratuite pour les transferts d’argent entre particuliers ou encore pour les paiements en magasin, le virement instantané peut être payant dans d’autres cas. Seules quelques banques le proposent gratuitement, sous condition, comme le Crédit Mutuel ou encore La Banque Postale et Boursorama.

Avant d’opter pour un virement instantané, il faudra donc bien s’informer auprès de son établissement bancaire. Le coût de cette opération peut rapidement dépasser un euro.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «La Banque de France veut plus de virements instantanés, mais attention au prix !»

Laisser un commentaire

* Champs requis