Visiter Venise va coûter 10 euros par personne dès 2022

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 24 août 2021 à 19h06
Visiter Venise
50 millions d'eurosCette mesure pourrait rapporter jusqu'à 50 millions d'euros à la ville de Venise

Pour combattre le sur-tourisme auquel fait face la cité italienne, les autorités de la ville vont commencer à faire payer l’entrée de la ville aux touristes à partir de l’été 2022.

Beaucoup de mesures ont été proposées pour contrôler le tourisme à Venise, par exemple : un système de réservation en ligne ou encore une taxe d’entrée dans la ville. Seuls les touristes ayant payé la taxe pourront rentrer dans la cité. Cette taxe variera de 3 euros à 10 euros en fonction de la saison touristique (basse ou haute). Cette mesure devrait rapporter entre 40 et 50 millions d’euros et devrait financer notamment les coûts du nettoyage de la ville.

Un projet vieux de plusieurs années

Depuis plusieurs années, les autorités de Venise cherchent une solution pour réduire le nombre de visiteurs dans leur ville. Le projet d’imposer une taxe à l’entrée de la ville pour les touristes devait être testée à l’été 2019 mais cette mesure a été repoussée à cause de la pandémie, quand le nombre de visiteurs a considérablement chuté. A l’été 2021, le nombre de visiteurs est revenu à la normale, avec environ 80.000 visiteurs par jour.

Plusieurs mesures ont été proposées dans le passé. Les autorités vénitiennes avaient proposé de séparer les touristes des habitants de la ville dans différents quartiers, notamment dans la forte période touristique autour de Pâques ou encore d’installer des salles de contrôle pour vérifier les déplacements des touristes dans la cité des doges.

Tous ne sont pas concernés par ces mesures

Les touristes qui résideraient pendant leur séjour dans des hôtels de la ville ne sont pas concernés par ces mesures. Les touristes visés sont ceux qui visitent Venise en une journée ou les touristes faisant partie de parcours touristiques ou sur les bateaux de croisières. Bien évidemment, ni les résidents de la ville, ni leurs proches qui viendraient leur rendre visite, ni les enfants de moins de six ans, ne sont concernés par ces taxes.

Laisser un commentaire

* Champs requis