Voiture électrique : sept millions de bornes de rechargement en France d’ici 2030

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 7 août 2014 à 13h39

Un objectif qui devrait plaire aux écolos automobilistes. La loi destinée à améliorer l’accès au rechargement pour les voitures électriques a été publiée au Journal officiel. D’ici 2030, sept millions de points de recharge devraient apparaître dans les rues françaises.

L’échec de Mia est peut-être récent, pourtant le gouvernement ne baisse pas les bras au sujet de la voiture électrique.

Voiture électrique : le gouvernement veut développer les bornes de recharge

Le nombre de bornes de recharges, trop peu nombreuses aujourd’hui (on n’en compte que 10 000), devrait fortement augmenter pour atteindre le nombre de sept millions d’ici 2030. C’est du moins ce que précise la loi facilitant le déploiement de ces stations de rechargement, publiée mercredi 6 août dernier au Journal officiel de la République.

Les difficultés pour recharger freinent les ventes de voitures propres

Le gouvernement souhaite ainsi inciter les automobilistes français à opter pour le tout électrique. Pour l’instant, l’un des freins majeurs à l’achat d’une voiture électrique est sans aucun doute l’insuffisance de points de recharges. De plus ces véhicules ont actuellement une autonomie assez limitée, ce qui freine considérablement les ventes.

Un super bonus écolo pour booster les ventes

Autre point important, les voitures électriques demeurent encore trop chères. Pour rouler sans bruit, il faut dépenser au minimum 20 000 euros. La démocratisation entraînerait une baisse des prix, et un effet boule de neige. Alors en attendant de trouver une borne de rechargement à chaque coin de rue, le gouvernement serre les dents et donne un coup de pouce aux automobilistes séduits par la voiture propre avec un bonus écologique de 6 300 euros.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis