Voitures électriques : les ventes d’utilitaires décollent, les bornes de recharge se multiplient

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Joseph Beretta Modifié le 9 février 2013 à 8h33

En janvier 2013, les ventes de véhicules utilitaires légers (VUL) électriques ont triplé

Les ventes de véhicules particuliers en janvier 2013, ont reculé de 15,8 % par rapport à janvier 2012. Les véhicules électriques ont suivi cette tendance avec 250 VP électriques vendus (contre 311 en 2012). Renault arrive en tête (72 dont 70 Zoé), suivi par Nissan (60). PSA n’a vendu que 25 véhicules électriques. Ces faibles chiffres s’expliquent par les délais de livraisons de Zoé et des deux jumelles de PSA. Les ventes d’hybrides poursuivent quant à elles, leur progression (3600 dont 1184 hybrides diesel).

Le marché total des véhicules utilitaires légers (VUL) enregistre une baisse des ventes de -9,28 %. Cependant, on assiste à un essor des VUL électriques qui ont été multipliés par 3 passant de 179 en 2012 à 522, avec 444 Renault et 25 PSA immatriculées. Cette tendance à la hausse devrait se confirmer dans les mois à venir notamment grâce au plan automobile du gouvernement français et à l’implication des entreprises et collectivités.

4 fois plus de bornes de charge accessibles aux possesseurs de véhicules électriques en 1 an !

Aujourd'hui, on recense en France 1 473 bornes de charge accessibles aux voitures électriques, avec 5 698 prises installées. En 1 an, les infrastructures de charge ont été multipliées par 4,4 (334 bornes de charge en février 2012). Pour accompagner le plan automobile proposé par le gouvernement en juillet dernier, un effort a été réalisé pour installer davantage de bornes de charge pour les véhicules électriques et faciliter l’accès aux prises électriques sur la voirie. Aujourd’hui, 50,8 % des points de charge sont accessibles sur voirie et 17,7 % dans les parkings publics. Les entreprises accompagnent elles aussi le mouvement avec 3,1 % des bornes de charge mises à disposition.

La Commission européenne a d’ailleurs adopté une directive sur les carburants alternatifs et les infrastructures de charge en préconisant à la France d’installer 97 000 points de charge d’ici 2020. Pour l’Avere-France, ce projet de directive européenne, encore à l’état de proposition et qui doit être ratifié par le Conseil et le Parlement Européen, doit donc être considéré comme un signe de soutien volontaire à l’ensemble de l’écosystème dans lequel évoluent le véhicule électrique et hybride rechargeable. Il doit encourager les investisseurs et utilisateurs à maintenir et même renforcer la dynamique engagée.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Après 14 ans passés dans l’industrie dans le domaine des machines électriques, il a rejoint en 1994 PSA Peugeot Citroën comme responsable de la recherche et de l’innovation des véhicules électriques, hybrides et piles à combustible du groupe. De 2002 à 2004 il a été détaché au ministère de la recherche et de la technologie dans la direction des affaires européennes comme responsable de la priorité transport du Programme-Cadre Recherche & Développement. Aujourd’hui à la direction des affaires publiques, il est spécialisé dans les énergies nouvelles, les technologies associées ainsi que le financement de l’innovation automobile. Il a publié des ouvrages sur la traction électrique et la mécatronique et de nombreux articles dans les domaines de la mobilité électrique.

Aucun commentaire à «Voitures électriques : les ventes d’utilitaires décollent, les bornes de recharge se multiplient»

Laisser un commentaire

* Champs requis