Volkswagen engage un plan de suppression d’emplois

Par Olivier Sancerre Modifié le 16 mars 2021 à 10h23
Volkswagen Plan Suppression Emplois 1
9,3 MILLIONSVolkswagen a vendu 9,3 millions de voitures l'an dernier.

Engagé comme l'ensemble du secteur automobile dans l'électromobilité, Volkswagen veut réduire ses coûts. Le constructeur allemand a annoncé un plan de suppression d'emplois.

Un plan de suppression d'emplois pour mieux gérer l'électromobilité : c'est l'explication donnée par la direction de Volkswagen pour justifier de ce nouveau plan de suppression d'emplois. En 2019, l'entreprise avait déjà supprimé 7.000 postes ; cette fois, aucun chiffre n'est donné, si ce n'est que 900 salariés pourront opter pour une formule de retraite anticipée à court terme. Mais les observateurs s'attendent à ce de 2.000 à 4.000 postes supplémentaires soient supprimés. Volkswagen a négocié avec le comité d'entreprise un ensemble complet de mesures de régulation par l'âge de sa masse salariale, des départs qui contribueront « de manière importante » à une gestion rigoureuse des coûts, selon le communiqué.

En avant toute pour l'électromobilité

Après le scandale du « dieselgate », Volkswagen a voulu passer rapidement à autre chose et changer son image en profondeur. Le groupe s'est donc lancé dans une transition à marche forcée vers l'électromobilité et la numérisation, pour lesquels il a lourdement investi. « Volkswagen a pu s’établir comme pionnier du changement automobile », assure l'entreprise. Mais pour rester leader dans ce secteur et renforcer ses positions, le groupe doit poursuivre « gestion stricte des coûts afin de financer les investissements nécessaires à l’avenir ».

Gestion rigoureuse des coûts

Le plan de suppression d'emplois est « la bonne réponse », selon la direction. Volkswagen, comme tous les constructeurs automobiles, a connu une mauvaise année 2020 marquée, bien sûr, par la crise sanitaire. L'entreprise a ainsi écoulé 9,3 millions de véhicules, soit 15 % de moins que l'année précédente. Cela positionne l'entreprise à la deuxième place du marché mondial, derrière Toyota. Malgré la persistance de l'épidémie en début d'année, en particulier en Europe, Volkswagen prévoit un rebond de ses ventes en 2021.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Volkswagen engage un plan de suppression d’emplois»

Laisser un commentaire

* Champs requis