Voici ce que 7 personnalités pensent de l’avenir de Wall-Street !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 17 octobre 2022 à 9h08
Euro dollar BCE
15%15% des Américains pensent que la récession pourrait frapper dès 2022.

Bruno Le Maire n’ayant donné aucun conseil vestimentaire ou concernant la gestion de nos thermostats, je n’ai rien à dire en cette fin de week-end.

Du coup, je suis obligé de vous parler de mon sujet de secours. Bruno, si tu pouvais parler cette semaine, cela serait utile pour alimenter mes chronique quotidiennes.

Notre Bruno est une vraie source d’inspiration, que deviendrais-je si cette fontaine de jouvence économique devait se tarir ? Je n’ose y penser.

Je vais donc vous entretenir de cet article qui nous vient d’outre Atlantique et qui est évidemment en langue anglaise. Je vous traduis l’essentiel.

Voici ce que pensent Jamie Dimon, Cathie Wood et 5 autres grands experts de la « rupture » qui risque de frapper les marchés.

Wall Street s’inquiète des signes croissants de tension sur les marchés et dans le système financier. Les actifs sont en dents de scie, les tensions économiques et les dysfonctionnements au Royaume-Uni sont autant de signaux d’alarme.

Les craintes que les marchés soient proches du point de rupture s’intensifient à Wall Street – et des investisseurs et experts influents comme Jamie Dimon, Cathie Wood et Larry Summers ont indiqué où pourrait se produire une explosion du système financier.

Les signes de stress dans le système s’accumulent, qu’il s’agisse des mouvements brusques des actifs, des menaces croissantes pour la stabilité économique ou des craintes sur la solvabilité des grandes banques comme le Crédit Suisse. Le désarroi politique au Royaume-Uni a mis à nu les risques liés aux obligations d’État, généralement considérées comme des valeurs refuges.

« Nous assistons à des mouvements à écarts-types multiples sur des actifs comme la couronne suédoise, les obligations du Trésor, le pétrole, l’argent, tous les jours. Ce ne sont pas des mouvements sains », a déclaré Benjamin Dunn d’Alpha Theory Advisors à CNBC.

De nombreux stratèges accusent la Réserve fédérale d’avoir mené une campagne agressive pour juguler l’inflation en augmentant les taux d’intérêt au rythme le plus rapide jamais enregistré. Les rendements obligataires se sont envolés et le dollar a atteint son plus haut niveau depuis 20 ans, ce qui a provoqué des tensions économiques qui se répercutent sur tous les marchés.

Voici les points sur lesquels 6 grands experts pensent que quelque chose pourrait se produire :

« Vous l’avez vu avec les marchés de gilt ici. On constate un manque de liquidités sur de nombreux marchés. … Cela va se produire », a déclaré M. Dimon lors d’une conférence à Londres.

« L’endroit probable où vous allez voir plus de fissures, et peut-être un peu plus de panique, c’est sur les marchés du crédit. Et cela pourrait être les ETF, cela pourrait être un pays, cela pourrait être quelque chose que vous ne soupçonnez pas.

« Si vous faites une liste de toutes les crises précédentes, assis ici, nous n’aurions pas pu prédire d’où elles venaient, même si je pense que vous pouvez prédire à l’heure actuelle que cela va probablement arriver. Donc si j’étais sur le terrain, je serais très prudent ».

Scott Minerd, CIO mondial chez Guggenheim Partners : Actions, marchés émergents

« Ils vont pousser jusqu’à ce que quelque chose se brise », a récemment déclaré Minerd, en parlant de la Fed.

« Je pense que la rupture passera probablement par, vous savez, les prix des actions, mais elle pourrait venir d’autres endroits – elle pourrait venir des marchés émergents ».

« Finalement, cela finira en larmes ».

Cathie Wood, directrice d’Ark Invest : Secteur des services financiers

« Il y a aussi des signes de détresse dans le secteur des services financiers. Nous avons vu les swaps de défaut de crédit des banques centrales doubler et tripler, et vous savez, en Europe, ils sont à des sommets historiques », a déclaré Wood à CNBC.

« Il y a donc des tensions dans le système financier qui, à mon avis, ont commencé à se manifester, d’abord avec la crise du LDI au Royaume-Uni. Et la raison pour laquelle cela se produit est que nous vivons un choc financier majeur. »

Mohamed El-Erian, conseiller économique en chef d’Allianz : entreprises zombies, bénéfices….

« Les entreprises zombies ont beaucoup plus de mal à se refinancer. Et si elles parviennent à se refinancer, le coût du refinancement fait que les chiffres semblent complètement différents », a déclaré El-Erian à CNBC la semaine dernière, en faisant référence aux entreprises surendettées qui s’en sortent tant bien que mal.

« Ensuite, vous pouvez vous adresser à divers investisseurs qui se sont surendettés, ça va être un problème ».

« La Fed est tellement en retard qu’elle va probablement casser quelque chose sur le chemin de la réduction de l’inflation », a déclaré El-Erian à CNBC dans une interview séparée.

« La victime la plus probable est la croissance économique. Je pense que le marché commence à reconnaître que le risque de récession, et ce que cela fait aux bénéfices, est un problème. »

Larry Summers, ancien secrétaire au Trésor américain :

« Ce qui s’est passé au Royaume-Uni – une partie de cela est une blessure auto-infligée, mais une partie de cela est des tremblements de ce qui se passe dans le système mondial », a-t-il déclaré vendredi à la réunion annuelle de l’Institut de la finance internationale.

« Et quand vous avez des secousses, vous n’avez pas toujours des tremblements de terre, mais vous devriez probablement penser à vous protéger contre les tremblements de terre ».

Ed Yardeni, président de Yardeni Research : Marchés émergents

« Je pense que c’est déjà en train de casser. Ce qui casse, c’est l’envolée du dollar », a déclaré Yardeni à Bloomberg, pointant également du doigt la campagne de hausse des taux de la Fed.

« La flambée du dollar a été associée par le passé à la création de crises financières à l’échelle mondiale.

« Nous devons avoir une perspective globale sur tout cela, et cette politique monétaire stricte ici a un impact énorme sur le reste du monde, en particulier sur les marchés émergents. »

Kamakshya Trivedi, responsable de la recherche mondiale sur les devises chez Goldman Sachs :

« Dans certaines des poches les plus vulnérables des marchés émergents, où il y a un montant substantiel de dettes libellées en dollars, il y a déjà une crise de la dette », a déclaré Trivedi sur un podcast.

« C’est là qu’il faut chercher les véritables problèmes d’endettement qui commencent à se manifester. »

Conclusion ?

Nous devrions probablement connaître un krach financier, il pourrait bien être majeur et massif. La cause ?

Simple.

Comme à chaque fois, c’est une hausse des taux de la banque centrale américaine qui décide de la pluie ou du beau temps. De l’expansion et de la croissance ou de la récession et de la contraction.

La FED est passée à l’attaque. La probabilité est très forte pour que la FED fasse exploser volontairement toutes les bulles. Ce n’est pas le moment d’acheter des actifs. C’est le moment d’attendre et vous avez toute l’analyse et toutes les réponses dans le dossier « Les banques centrales vous attaquent. Retournez leur stratégie en votre faveur » (pour vous abonner c’est ici). Pour le moment, ne rien faire et attendre c’est gagner de l’argent car les actifs baissent plus vite que l’inflation ne monte.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Aucun commentaire à «Voici ce que 7 personnalités pensent de l’avenir de Wall-Street !»

Laisser un commentaire

* Champs requis