Open-Banking, BNPL, Pay-by-link : 3 expériences de paiement B2B à suivre de près

Si la réussite d’une marketplace dédiée aux professionnels repose sur plusieurs facteurs, l’expérience de paiement est capitale. Et pour cause, les attentes des acheteurs professionnels ne sont pas nécessairement les mêmes que celles des consommateurs particuliers, notamment en ce qui concerne les moyens de paiement ou encore de services attendus.

Martinpierregaultier Lemonway
Par Martin Pierre Gaultier Publié le 22 janvier 2023 à 11h00
Bien Choisir Terminal De Paiement
50 EUROSLe plafond de paiement sans contact est de 50 euros en France.

Avec des montants de transactions généralement plus élevés, ou encore l’utilisation d’échéanciers de paiement, les technologies dédiées ont ici un rôle particulier à jouer. Open-Banking, Buy Now Pay Later, Pay-by-link etc. sont autant de tendances de paiements à suivre de prêt sur les prochains mois. Retour sur leurs particularités et leurs enjeux.

Open-Banking : une innovation de premier plan pour les paiements entre professionnels

Issu de l’environnement fintech, l’Open-Banking (autrement dit le « système bancaire ouvert ») a pour fonctionnalité première de partager des données bancaires des clients entre les banques et les entreprises. Dans le cadre des paiements dits B2B, cette innovation a pour vocation d’optimiser l’expérience paiement tant pour le payeur que le vendeur de la plateforme. Avantageux aussi bien pour les grandes entreprises que pour les PME, l’Open-Banking permet une traçabilité de toutes les opérations de virement ainsi qu’une expérience cliente fluide et sécurisante grâce à une réconciliation facilitée. Une enquête menée en 2022 par la plateforme d’Open-Banking TINK auprès de 308 dirigeants dans 12 pays, révèle qu’en effet 63% d'entre eux sont d'accord pour dire que les banques doivent accélérer leur vitesse d'innovation à ce sujet. Toutefois, 40% des interrogés pensent que leur institution aura besoin de 5 à 10 ans pour atteindre ses objectifs en matière d’Open-Banking.

De plus, l’Open Banking permet de bénéficier des avantages des virements bancaires (transaction rapide, sécurisée, opération irrévocable et donc sécurisée, traçabilité numérique, etc.) sans les inconvénients. En utilisant une interface unique pour l’ensemble des opérations de saisie et de transfert ainsi qu’un système d’IBAN prérempli, la technologie de l’Open-Banking évite les erreurs de saisie, fluidifie les transactions, et met en adéquation de façon instantanée le relevé bancaire internet et le livre comptable correspondant. Un moyen, donc, d’éviter de rentrer systématiquement les IBAN ou de devoir faire face à des processus lents de mise à jour comptables.

Par ailleurs, ce moyen de paiement sécurisé propose un atout particulièrement recherché par les e-commerçants : une expérience optimale pour les utilisateurs grâce à un processus de paiement plus fluide. L’Open-Banking permet de s’affranchir des derniers points de rupture nécessitant jusque-là une intervention manuelle, ouvrant ainsi la porte à des virements instantanés à échéance, mais aussi au paiement par virement fractionné. Enfin, pour les entreprises qui souhaitent améliorer leur visibilité sur leur trésorerie, l’Open-Banking donne accès au Request-to-Pay. Dans ce cas de figure, l’entreprise créancière peut faire une demande de paiement à son débiteur.

Pay-by-Link : payer en un clic les achats de faible montant

Le paiement via lien ou appelé Pay-by-Link, facilite considérablement le processus de paiement et permet à l’acheteur de ne pas perdre de temps sur des commandes à faible valeur. Dans le domaine professionnel, cette méthode de paiement n’est pas seulement utilisée par les petits artisans. Certaines plateformes y voient en effet l’opportunité d’améliorer leur relation client en proposant un système sécurisé, rapide et fiable. Par le biais du Pay-by-Link, les plateformes B2B offrent une nouvelle expérience de paiement pratique et sécurisée à leurs acheteurs, améliorent grandement la confiance qui leur est portée par leurs clients, et leur permettent de s’ouvrir au marché international. Tout comme l’Open-Banking, cet autre système de paiement permet de suivre l’état des transactions en direct. Si ce mode de paiement connaît un franc succès à travers le monde (notamment en Australie et aux Pays-Bas), il tend à se développer au sein de l’économie marchande française.

Le Pay-by-Link fait ses preuves dans de nombreux domaines commerciaux et séduit par sa fiabilité. On le retrouve notamment dans les chatbots des sites de vente en ligne. Ils envoient automatiquement le lien de paiement au client une fois l’article sélectionné, mais aussi dans des e-mails de relance proposant aux clients qui ont « oublié » leur panier de régler directement leur achat via un lien. Finalement, cette technologie peut aider les commerçants (et les entreprises plus largement) à engager leurs clients et à maximiser les ventes en garantissant une rapidité de paiement partout, à tout moment.

Request-to-Pay : un nouveau système de demande de paiement

Complémentaire au virement ou au paiement instantané, le Request-to-Pay (RTP) correspond à une nouvelle norme paneuropéenne d’initiation de paiement. Il s’agit d’un service d’échange de messages qui permet de réclamer un paiement. Entré en vigueur à l’été 2021, le Request-to-Pay évite aux marchands de passer par les réseaux interbancaires et de diminuer les taux de rejet des transactions liés au plafond des cartes. Il permet également de raccourcir les délais de paiement, d’être payé plus rapidement, et ainsi de faciliter la réconciliation comptable. Le RTP permet en effet aux entreprises d’inclure la référence d’une facture dans le message.

BNPL : Achetez maintenant, payez plus tard !

Le Buy Now Pay Later est un échelonnement de paiement accordé aux acheteurs. Il permet de bénéficier des avantages d’un crédit à la consommation classique sans être entravé par ses inconvénients. De plus, si le BNPL est déjà utilisé par de nombreux sites de vente en ligne et par même certains commerces physiques pour les consommateurs, il prend une place de plus en importante dans le commerce B2B, car améliore grandement la relation client. Au niveau mondial, les acteurs du BNPL généreraient 100 milliards de dollars. Selon Bloomberg Intelligent, ce chiffre pourrait grimper de 40% d’ici 2023.

De manière générale, cette forme de crédit attire et fidélise la clientèle, tout en participant à l’augmentation des ventes. En effet, le BNPL attire particulièrement les petites et moyennes entreprises qui y voient une aide économique au développement de leur activité. Il offre également une expérience d’achat positive étant donné la rapidité de traitement du dossier de crédit et les multiples options de paiement proposées. Cependant, ce modèle doit pouvoir s’adapter à la stratégie marketing de l’entreprise. Ce qui fonctionne chez des acheteurs particuliers ne peut pas toujours fonctionner pour des acheteurs professionnels, et un certain nombre de points doivent être pris en considération : mettre en place un processus KYC / KYB adapté à la nature du client, définir un coût du BNPL adapté au taux de marge imposé pour l’activité, ou encore prendre en compte les moyens de paiement des clients. Pour minimiser les risques liés au déploiement du BNPL sur les marketplaces, les entreprises ont besoin de revoir leur stratégie commerciale et de l’adapter aux évolutions du marché.

Au travers de ces nouveaux modes de paiement, d’autres opportunités s’ouvrent aux entreprises, qui voient les habitudes de consommation adoptées par le B2C s’étendre à leur environnement. Bien que chaque outil présente certains avantages en termes de business, il est nécessaire de réfléchir à la façon d’incorporer ces nouvelles expériences clients de sorte qu’ils soient en phase avec la stratégie et la capacité de l’entreprise. Comme pour toute transition, la concertation et la préparation sont les premières marches à gravir pour commencer la réalisation d’un projet d’envergure.

Martinpierregaultier Lemonway

Chief Commercial Marketing Officer, Lemonway

Aucun commentaire à «Open-Banking, BNPL, Pay-by-link : 3 expériences de paiement B2B à suivre de près»

Laisser un commentaire

* Champs requis