Pénuries de médicaments : la vente de paracétamol sur Internet interdite

La pénurie de médicaments se poursuit en France en ce début d’année 2023. Outre les antibiotiques, et notamment l’amoxicilline, qui se retrouvent en rupture de stock, les tensions augmentent fortement sur le paracétamol. Les stocks souffrent notamment des épidémies de grippe et de Covid-19 qui frappent l’Hexagone. Au point que l’exécutif a décidé de limiter les ventes sur Internet.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 4 janvier 2023 à 13h57
Paracetamol Vente Internet Interdiction France
65%La Sécurité Sociale rembourse le doliprane à 65 % de sa base de remboursement fixée à 2,18 euros.

La Covid-19 cause une pénurie de paracétamol

Contre la Covid-19 il n’y a pas beaucoup de solutions : mis à part le vaccin, efficace mais pas à 100%, aucun médicament n’existe pour se débarrasser du virus une fois qu’il nous a contaminé. Seule solution, comme pour le rhume par exemple : lutter contre les symptômes. Et le plus classique de ceux-ci est la fièvre… contre laquelle on lutte avec du paracétamol.

Ce médicament, par ailleurs le plus consommé en France, se retrouve donc sans surprise en rupture de stock. De nouveau. La faute à la Chine. Le pays fait face à une explosion des cas de Covid-19 à la suite de l’arrêt de la politique « zéro Covid ». Et donc la consommation de paracétamol a explosé, et les exportations sont compliquées.

Résultat : les stocks se raréfient en France, également aux prises avec la double épidémie de Covid-19 et de grippe. Et comme pour la Covid-19, en cas de grippe aussi on prescrit du paracétamol.

Les ventes sur Internet interdites en France

Afin de permettre aux officines partout en France d’avoir du paracétamol disponible pour les patients, l’exécutif a décidé d’une mesure rare et drastique. Dans un arrêté publié le 3 janvier 2023, il interdit tout simplement la vente de paracétamol sur Internet.

L’interdiction concerne la molécule, donc toutes les formes vendues, et toutes les marques. Du générique « paracétamol » aux marques Dafalgan, Efferalgan ou encore Doliprane, pour ne citer que ces trois là.

L’arrêté fixe l’interdiction jusqu’au 31 janvier 2023, mais la situation pourrait ne pas s’être résolue d’ici-là. Le gouvernement chinois limite en effet les exportations de paracétamol produit sur son territoire, pour répondre à la demande interne. Et, malheureusement, aucune usine en France ne produit cette molécule pourtant fondamentale à la médecine.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Pénuries de médicaments : la vente de paracétamol sur Internet interdite»

Laisser un commentaire

* Champs requis