Patrice Pichet, œnotourisme la passion au service du rayonnement français

Dans les grands domaines français, l’œnotourisme apporte une dimension supplémentaire à la découverte du vin et de prestigieuses appellations. Un supplément d’âme qui vient enrichir l’offre touristique française et contribue à l’attractivité économique de notre pays. L’attention que les familles propriétaires et les équipes des domaines portent au terroir, les soins prodigués à la vigne, sensibles à chaque étape de la visite d’un vignoble, en font une expérience unique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 5 décembre 2022 à 16h07
Vignoble,château Les Carmes Haut Brion,pessac,bordeaux Groupe Pichet Aquitaine Gironde©phil Labeguerie
5,2 milliards €En 2017, la filière œnotouristique générait 5,2 milliards d'euros. Groupe Pichet ©Phil-labeguerie

La passion du vin, par essence, incite au partage. Talleyrand a exprimé avec verve cette notion d’échange, inséparable de la dégustation d’un vin d’exception. "Avant de porter un tel nectar à ses lèvres, on le regarde en tenant haut son verre, on le hume longuement, puis, le verre reposé sur la table... on en parle !". C’est ce que les équipes des domaines font lorsqu’elles reçoivent des visiteurs pour leur parler de leur vin et leur métier.

La passion au service d’une signature singulière

Leur engagement fait écho à la passion du vin, à l’envie de partager un savoir-faire unique qui animent les familles propriétaires. Avec leurs équipes, ces dernières veillent à la préservation, à l’évolution et au rayonnement des grands domaines qui participent de l’excellence française en matière de tourisme. L’offre oenotouristique qui prend son essor en France tire ses racines de ce désir de faire découvrir, de manière subtile et raffinée, un patrimoine aux mille facettes, historiques, œnologiques, topographiques et géologiques, et enfin gastronomiques.

C’est ainsi le désir de faire partager un engagement constant au service d’une signature singulière qui fait de la visite d’un château bordelais une expérience unique. Au domaine Les Carmes Haut-Brion, l’encépagement en Carbenet Franc prend un caractère unique, autant que singulier, sur la rive droite de la Garonne.

Œnotourisme, une porte ouverte sur l’art de vivre à la française

L’œnotourisme a en effet pour vocation de révéler l’identité et l’excellence du vignoble et de son savoir-faire. C’est aussi une porte ouverte sur l’art de vivre à la française. La visite des chais, celle des vignes, sont l’occasion de découvrir plus en profondeur cépages et assemblages, d’évoquer avec les amateurs et passionnés de vin le terroir où pousse la vigne, la manière dont le vin est élevé.

L’engagement pionner de la filière viticole française pour le développement durable participe encore de son rayonnement exceptionnel au niveau international. La viticulture raisonnée, les labours à cheval, font partie des pratiques durables et responsables qui répondent aux préoccupations des visiteurs alors que les épisodes météorologiques extrêmes se multiplient. Les incendies de cet été en offrent le triste témoignage.

Une immersion dans le paysage et le patrimoine d’une région

Au domaine Les Carmes Haut-Brion, récoltes manuelles, vinifications en grains ronds, infusion lente au cuvier gravitaire témoignent du respect dû au vin que suppose le lent et délicat processus de vinification. Innovation et tradition se répondant constamment en un dialogue fluide et harmonieux. En matière environnementale, les efforts entrepris par le Château ces dernières années portent leurs fruits, le domaine bénéficiant aujourd’hui de la certification HVE 3 : exploitation à Haute Valeur Environnementale, niveau 3.

La filière viticole et les familles qui révèlent le potentiel des domaines prennent très à cœur cette responsabilité dans la conduite de la vigne. Cette approche respectueuse de l’environnement, de la diversité et la richesse des paysages est un gage de pérennité. Un atout durable pour le tourisme français. Selon les chiffres d’Atout France, l’hospitalité de la filière oenotouristique a en effet permis d’accueillir 10 millions d’amoureux du vin, dont près de la moitié d'étrangers, en 2017. Cette filière générait déjà 5,2 milliards d'euros de recettes il y a 5 ans. Une contribution non négligeable à la balance commerciale française, qui vient s’ajouter à celle, importante, des exportations de vins.

Œnotourisme, l’accord discret du vin, de l’art et du patrimoine

Emblématique de cette quête d’excellence d’une filière en pleine émergence, le domaine Les Carmes Haut-Brion propose une expérience sensorielle singulière. La découverte commence par la visite de son parc, havre de paix, que le paysagiste Louis-Bernard Fischer a dessiné au seizième siècle. Pour les visiteurs, vient le moment de découvrir le « bijou ». Situé de manière unique au cœur de la ville de Bordeaux, le domaine Les Carmes Haut-Brion emprunte son surnom à celui de sa dernière propriétaire, Louise de Chantecaille, qui y vécut centenaire. Une situation exceptionnelle qui évoque de loin en loin la Colline de l’Hermitage, qui touche à la ville de Tournon pour plonger ensuite dans le Rhône.

Le Château a fait appel au designer Philippe Starck et à l’architecte Luc Arsène-Henry pour concevoir et réaliser son chai. Une fine lame de métal, brute et épurée, émerge du Peugue, le cours d’eau qui traverse le domaine. Léger, aérien, aux deux tiers immergé, le chai confère un équilibre hydrothermique parfait aux vins qu’il abrite en ses flancs. Le design s’allie ainsi au caractère fonctionnel et signe une rencontre fructueuse entre ancrage historique séculaire et modernité.

Le domaine Les Carmes Haut-Brion s’attache également à cultiver un dialogue fertile entre les mondes de l’art et du vin. Chaque année, le domaine invite un artiste à habiller une cuve avec l’une de ses créations. L’œuvre est ensuite reproduite sur la contre-étiquette du millésime correspondant.

Pour les clientèles française et internationale, ce petit supplément d’art est un souvenir qui s’ajoute au plaisir de la dégustation et à l’expérience unique que toute l’équipe du domaine s’attache à faire vivre et partager à ses hôtes d’un jour.

Patrice PICHET

Patrice Pichet est  Président directeur général et le fondateur du groupe Pichet.

Aucun commentaire à «Patrice Pichet, œnotourisme la passion au service du rayonnement français»

Laisser un commentaire

* Champs requis