Le pouvoir d’achat immobilier chute pour la première fois en 15 ans en 2022

C’est totalement logique, mais ça n’en est pas moins une mauvaise nouvelle pour les Français. Sur le front du pouvoir d’achat immobilier, la baisse est notable dans l’Hexagone en 2022. Et la raison est toute trouvée : la hausse des prix cumulée à la hausse des taux. Mais qu’en sera-t-il en 2023 ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 décembre 2022 à 11h07
pouvoir d'achat immobilier Baisse 2022 France
8,2%Le prix des maisons anciennes a augmenté de 8,2% en 2022.

80 mètres carrés en moyenne : le pouvoir d’achat immobilier des Français

Le Conseil supérieur du notariat a publié, le 15 décembre 2022, le rapport issu de la Conférence de presse immobilière nationale. Un rapport qui éclaire sur l’évolution du secteur immobilier en France en 2022. Et les Français ont de quoi être déçus.

Avec un crédit coûtant 800 euros par mois sur 20 ans, les ménages peuvent en moyenne acheter un appartement ancien de 43 mètres carrés en France. Pour une maison, ce sont 113 mètres carrés en moyenne qui peuvent être achetés, moyennant le paiement d’un crédit sur 20 ans de 1.300 euros par mois. Or, les deux surfaces sont en baisse : 1 mètre carré de moins par rapport à 2021 pour les appartements, 10 mètres carrés de moins pour les maisons. La baisse de pouvoir d’achat est notable et s’établit, en 2022, à 4 mètres carrés en moyenne.

Et c’est un changement radical de situation. Après une hausse constante entre 2008 et 2018, le pouvoir d’achat immobilier des Français avait été stable jusqu’en 2021. 2022 signe donc la première baisse depuis 15 ans.

Hausse des prix, hausse des taux des crédits… quelle tendance pour 2023 ?

Le prix des biens immobiliers en France a continué d’augmenter en 2022. Selon les notaires, les appartements anciens ont vu leur prix de vente grimper de 0,9% entre le 2e et le 3e trimestres 2022. Et c’est même 1,9% pour les maisons anciennes. Sur un an, les hausses s’établissent à 4% et 8,2% respectivement.

L'augmentation est encore plus significative lorsqu’elle est comparée aux prix de 2017 : l’immobilier en France a augmenté de 27,8% en moyenne sur le territoire, dans l’ancien. Le prix des appartements grimpe, sur la période, de 25,6%, celui des maisons de 29,4%.

Mais la question se pose quant à 2023 : le marché pourrait se retourner. Depuis le milieu de l’année 2022, l’obtention de crédits immobiliers est plus compliquée, sur fond de hausse des taux d’intérêt. Or, la hausse va se poursuivre : la BCE a annoncé qu’elle continuera de relever ses taux directeurs.

Les ménages risquent de fait de se retrouver coincés, ne pouvant pas obtenir les fonds nécessaires à l’achat. De quoi conduire à un ralentissement du marché qui pourrait avoir pour conséquence une baisse des prix. Mais suffira-t-elle à compenser la perte de pouvoir d’achat liée à la hausse du coût du crédit ?

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Le pouvoir d’achat immobilier chute pour la première fois en 15 ans en 2022»

Laisser un commentaire

* Champs requis