Primes d’assurance : l’explosion des prix aura-t-elle lieu en 2024 ?

Le gouvernement a fait pression sur les assureurs pour l’année 2023 : pas question de voir les primes d’assurance exploser. Les Français doivent déjà composer avec une inflation record, qui n’a pas encore atteint son pic.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 23 décembre 2022 à 9h14
Primes d'Assurance Prevision Hausse 2024
7%L'inflation début 2023 en France devrait atteindre 7%.

L’exécutif a donc obtenu, sous la menace d’augmenter les taxes pesant sur le secteur, de la modération. Mais ce ne sera pas le cas en 2024.

2023 : des hausses de primes d’assurance inférieures à l’inflation

En janvier et février 2023, selon les estimations de l’Insee, la France atteindra enfin le pic d’inflation. La hausse des prix annuelle devrait atteindre voire dépasser 7%. Et le budget des ménages en prendra un coup, après une année entière de hausses consécutives. L’exécutif a donc été clair auprès des assureurs : la modération, au niveau des primes d’assurance, devra être la norme.

Et ça a marché : les augmentations devraient être modérées, en 3% et 5% selon les contrats et les assureurs. C’est beaucoup plus élevé que les années précédentes… mais c’est moins que l’inflation. Car les assureurs avaient prévenu : les primes d’assurance auraient dû augmenter aussi rapidement que la hausse des prix. Ce ne serait que partie remise.

7%, 8%… 10% d’augmentation du prix des assurances en 2024

Le cabinet Fact&Figures, dans le cadre de la 12e édition du baromètre des Assurances dommages, ne donne pas vraiment de bonnes nouvelles. Si les assureurs joueront la carte de la modération en 2023, ce ne sera pas le cas en 2024. Interrogé par Les Echos, son fondateur, Cyrille Chartier-Kasler, est formel. « On ne voit pas comment on pourra être en dehors de hausses de 6% à 8% en 2024. »

La raison ? La hausse des salaires demandée par leurs employés, sur fond d’inflation, l’augmentation des coûts des réparations… et les factures d’énergie. Ces deux derniers points, notamment, sont en forte augmentation. Les réparations dans le domaine automobile sont touchées par les pénuries et l’augmentation des coûts de fabrication, qui font grimper les coûts des pièces de rechange. Ce qui augmente, de fait, les frais des assureurs.

Le cabinet anticipe ainsi des primes d’assurance en hausse de 8% en 2024 pour les contrats d’habitation, 7% pour les contrats auto. Des hausses qui se cumuleront avec celles de 2023 bien évidemment.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Primes d’assurance : l’explosion des prix aura-t-elle lieu en 2024 ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis