Prospectus publicitaires : les distributeurs avancent en ordre dispersé

Adorés par certains, détestés par d’autres, les prospectus publicitaires sont sous le feu des projecteurs à l’heure du tout numérique. Mais chez les distributeurs, pas de front commun : chacun fait un peu comme il veut. Certains annoncent leur fin, d’autres qu’ils continueront de les distribuer.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 14 décembre 2022 à 11h37
Prospectus Publicitaires Fin Distribution 2023 Annonces
60%Selon Système U, 60% des clients veulent encore leurs prospectus.

Et les distributeurs ne savent pas vraiment sur quel pied danser. Chez certains d’entre eux, ce sera bientôt de l’histoire ancienne ; mais d’autres font de la résistance.

Cora et Leclerc disent « stop » aux prospectus publicitaires

Il ne sont pas les premiers à l’annoncer, mais ils vont bien changer de manière de travailler en 2023 : Cora, et quelques jours plus tard E.Leclerc, ont dévoilé leur plan pour mettre fin aux prospectus publicitaires estampillés de leur logo. Chez Cora, ce sera dès janvier 2023 que ces papiers qui terminent toujours à la poubelle cesseront d’exister.

L’annonce de Cora, faite début décembre 2022, donne même une date précise : le 10 janvier 2023 sera la date de l’impression du dernier prospectus. E.Leclerc a emboîté le pas de son concurrent quelques jours plus tard. Dans un article du Parisien, le groupe annonce mettre fin aux prospectus publicitaires en 2023 également. Mais ce plan nécessitera du temps : la date de fin des publicités papier est fixée à septembre 2023.

Franprix et Monoprix : les précurseurs de la fin de la pub en papier

S’ils sont sur le devant de la scène médiatique du fait de leurs annonces, Cora et E.Leclerc ne sont pas les premiers à supprimer les prospectus publicitaires. La tendance est déjà lancée depuis plusieurs années en France.

Franprix et Monoprix, notamment, supprimaient dès 2019 les prospectus papier. Pour Monoprix, c’était une économie de 2.400 tonnes annuelles de papier qui était à l’ordre du jour. Une quantité incomparable avec celle de Cora qui annonce, de son côté, 15.500 tonnes de papier consommées annuellement.

Et n’oublions pas Ikea qui avait, en 2020, éliminé son catalogue papier. Incontournable, il existait depuis 70 ans.

Prospectus publicitaires : Système U et Carrefour font de la résistance

Chez Auchan et Carrefour, le ton est différent. Si les deux géants sont conscients de la nécessité de réduire la quantité de papier imprimée inutilement, pas question d’y mettre un terme définitivement. Ils se contente d’en imprimer et distribuer moins.

Quant à Intermarché, la décision ne semble pas commune à tous les magasins. Dans le Grand-Est, toutefois, 48 Intermarchés cesseront la distribution de prospectus publicitaires dès le 1er janvier 2023. D’autres pourraient suivre.

Mais à contre-courant de la tendance, on trouve Système U. Interrogé par BFMTV, Dominique Schelcher, président de Système U, juge que les prospectus publicitaires sont encore utiles. Il avance le chiffre de 60% de ses clients qui les veulent encore. De fait, pas question de les supprimer, même si une réduction dans les quantités imprimées est prévue. « J'assumerai peut-être d'être le dernier à encore proposer un prospectus », a déclaré Dominique Schelcher. Le ton est donné...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Prospectus publicitaires : les distributeurs avancent en ordre dispersé»

Laisser un commentaire

* Champs requis