▼ La suite après la pub ▼

La récession mondiale en 2023 ? à Davos, on y croit

Les planètes semblent s’aligner vers le pire : la récession mondiale en 2023. Ce serait, d’après la Banque Mondiale, la deuxième fois qu’une croissance négative survient dans la même décennie depuis les années 30. Or, selon un sondage publié lundi 16 janvier 2023, le Forum Économique Mondial (WEF) de Davos penche pour ce scénario.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 17 janvier 2023 à 11h08
Recession 2023 Sondage Davos Economie Monde
100%100% des chefs économistes s'attendent à une croissance faible en Europe.

Les chefs économistes voient une récession en 2023

Réunis à Davos, pour le Forum Économique Mondial, les chefs économistes ont donné leur avis sur la croissance mondiale pour 2023. Une majorité d’entre eux, 63%, penche pour la récession. Des avis qui laissent entrevoir le pire, mais qui s’alignent sur les prévisions de la Banque Mondiale. Et pas seulement.

▼ La suite après la pub ▼

Pour 18% des interrogés dans le sondage publié le 16 janvier 2023, la récession est même quasiment certaine. 45% sont plus optimistes, mais y voient un scénario probable. Or, toujours selon le Forum, seulement 9% des interrogés estimaient très probable une récession mondiale en 2023 lors du sondage de septembre 2022. Preuve, s’il en fallait, que la situation économique s’est dégradée.

La croissance en Europe sera faible ou très faible

▼ La suite après la pub ▼

De toutes les zones géographiques, seule la Chine semble s’en sortir. Pour 52% des interrogés, la croissance chinoise en 2023 serait positive, pour 48% négative. L’incertitude reste néanmoins majeure, surtout à cause de la pandémie de Covid-19. L’Amérique Latine, de son côté, est vue en récession par 68% des interrogés.

Ce sont les États-Unis et, surtout, l’Europe qui inquiètent les chefs économistes. Aux USA, la croissance devrait être « faible » pour 82% des répondants. 9% la prévoient « très faible », et 9% « modérée ».

L’Europe, au contraire, ne semble pas être en mesure de sortir la tête de l’eau. 100% des répondants s’attendent à une croissance « faible » au mieux. La majorité, 68%, la prévoient « très faible ».

Banque Mondiale, FMI, WEF… la récession annoncée de partout

▼ La suite après la pub ▼

Le résultat du sondage du WEF conforte, malheureusement, les prévisions déjà annoncées d’autres grandes institutions. En premier lieu, la Banque Mondiale. Si cette dernière prévoit une croissance de 1,7% au niveau mondial en 2023, le scénario de la récession est loin d’être une simple hypothèse. Pour l’institution internationale, un rien pourrait faire passer la croissance de positive à négative.

▼ La suite après la pub ▼

Le FMI n’est pas en reste. Plus optimiste que la Banque Mondiale, avec une prévision de croissance en 2023 de 2,7%, le Fonds Monétaire International annonce une récession pour un tiers des pays du monde en 2023. Son scénario du pire ne fait toutefois pas encore tomber la croissance mondiale en territoire négatif. Mais ces prévisions datent d’octobre 2022, là où le sondage du Forum Économique Mondial a été mené en décembre 2022.

▼ La suite après la pub ▼
Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

1 commentaire on «La récession mondiale en 2023 ? à Davos, on y croit»

  • La récession est partout surtout pour les « travailleurs » et les retraités de France !

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis