Sécurité routière : pour rentrer du Réveillon, 70% des Français font encore n’importe quoi

L’alcool est, avec la vitesse, l’une des premières causes d’accidents en France. Pour autant, les automobilistes en sont friands, et ils ne semblent pas encore avoir compris que « boire ou conduire, il faut choisir ».

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 30 décembre 2022 à 6h19
Alcool Reveillon Danger Conduire Risque Sante Voiture
83%83% des Français comptent boire le 31 décembre 2022.

En tout cas, pour rentrer dans la nuit du 31 décembre 2022 au 1er janvier 2023, ils sont une majorité à avoir des solutions dangereuses pour eux et les autres.

8 Français sur 10 comptent boire le 31 décembre 2022

L’association Prévention routière a lancé son annuelle campagne de prévention contre l’alcool au volant, en amont des festivités du Réveillon du Nouvel an. Un réveillon qui s’annonce riche en verres d’alcool. 83% des Français déclarent vouloir consommer de l’alcool durant la soirée. Et la modération n’est pas forcément au rendez-vous.

Si, selon le sondage mené par l’association et publié jeudi 29 décembre 2022, la moyenne est de 3,5 verres d’alcool par personne, ce nombre augmente chez les jeunes. Pour eux, le nombre de verres prévu est de cinq voire plus. Plus d’un Français sur dix (11%) compte même boire plus de huit verres durant la soirée.

Or, si rien n’interdit de boire, le problème survient ensuite : quand il faut rentrer. Car les Français ne semblent pas avoir compris le danger de l’alcool au volant. Ou alors ils l’ignorent sciemment.

« Le facteur alcool est présent dans 29% des accidents »

« Emprunter des petites routes, rouler lentement, boire du café ou sucer un bonbon à la menthe… Non, ça ne marche pas ! », s’insurge Anne Lavaud, déléguée générale de l’association Prévention routière. Selon les résultats du sondage, « encore sept Français sur dix proposent des choses bizarres comme solution » afin de rentrer soi-disant sans risque après le Réveillon.

Et cela inquiète forcément l’association qui rappelle que lors de la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020, 20 personnes ont perdu la vie. « Le facteur alcool est présent dans 29% des accidents et le risque d’accident est multiplié par dix-huit chez les personnes alcoolisées », explique Anne Lavaud.

Les « bonnes solutions » pour l’après-Réveillon ? Simple. Attendre avant de partir, dormir sur place, appeler un taxi ou prendre les transports en commun. Et si ces solutions sont inapplicables, il faut nommer un « capitaine de soirée », qui ne boira pas.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Sécurité routière : pour rentrer du Réveillon, 70% des Français font encore n’importe quoi»

Laisser un commentaire

* Champs requis