Fidéliser ses salariés pour recruter les talents de demain, une stratégie RH payante !

La multiplication des confinements liés au Covid-19 a profondément transformé la vision des Français sur la place que tient le travail dans leur vie. Cette réflexion a entraîné des changements sur la façon dont ils le vivent aujourd’hui au quotidien. En effet, selon une enquête de l’Ifop, 37% des Français déclarent avoir adopté le quiet quitting.

Leo Lacoste Photo (1)
Par Léo Lacoste Publié le 25 janvier 2023 à 7h27
Salaries Entreprise Fidelisation Rh Strategie
20%20 % des travailleurs interrogés sont sensibles à la politique de formation continue d’un futur employeur

L’enquête montre également que le sentiment de donner plus qu’ils ne retirent de leur travail s’est accru passant de 25 % en 1993 à 48 % en 2022. Lorsque les entreprises ne s'investissent pas auprès de leurs collaborateurs, elles prennent le risque de voir leur engagement décroitre.

Les entreprises françaises se doivent aujourd'hui de réfléchir à ce phénomène de la démission silencieuse. C'est la raison pour laquelle fidéliser ses forces vives doit être au cœur de de la stratégie RH.

Découvrons comment une stratégie RH basée sur la valorisation de ses salariés permettra de les fidéliser et in fine, de recruter de prochains talents.

1- Les entretiens de fidélisation

Selon une étude de Statista, en 2019, 68% des salariés estiment que les entretiens annuels sont importants pour avoir un retour sur leur travail et échanger sur leurs perspectives de carrière. Il y a donc une réelle volonté des salariés à avoir des discussions plus régulières avec leurs managers et leurs collègues. De ce fait, l’entreprise devrait considérer l’entretien de fidélisation comme un pilier de sa stratégie RH. C’est le moment d'évaluer le bien-être et la satisfaction globale de ses salariés au travail. Cela permet aux entreprises de mieux comprendre leurs motivations et les aspects à améliorer. Cela les aidera aussi et surtout à identifier les points sensibles avant qu'ils ne deviennent des problèmes à part entière.

A l’heure où les salariés français réclament aux organisations d’être plus transparentes sur leur activité, montrer que les managers sont à leur écoute peut attirer des talents qui souhaitent progresser et innover dans un environnement de travail ouvert.

2- Cultiver les compétences des employés

Pour élargir les compétences des employés, l’entreprise doit favoriser la formation continue, en mettant en place des programmes de formation individuels. Une enquête d’Owl labs a révélé qu’en France, 20 % des travailleurs interrogés sont sensibles à la politique de formation continue d’un futur employeur et 20 % déclarent qu'ils changeraient d'emploi si on leur offrait des possibilités d'avancement et de formation.

La formation continue est une situation gagnante à la fois pour les employés et pour les employeurs. Ces formations peuvent se dérouler via des cours en ligne, des déjeuners, des ateliers workshop, des programmes de mentorat ou d'observation du poste de travail. Les salariés ont ainsi la possibilité d'élargir leur éventail de compétences et de faire évoluer leur carrière, ce qui se traduit souvent par un engagement accru de leur part et un meilleur taux de fidélisation pour les entreprises.

3- Repenser les avantages professionnels de l'employé

Le statut de salarié, même très attractif, ne suffit plus pour attirer et retenir les meilleurs éléments. Il est plus que jamais temps pour les entreprises de repenser la façon dont elles peuvent proposer de nouveaux avantages professionnels.

Pour cela, elles peuvent s'interroger aussi sur ce qui motiverait le mieux leurs salariés. De multiples pistes peuvent être privilégiées : pour l’un ce pourrait être une allocation pour les frais de scolarité des enfants, pour l’autre une participation à l’abonnement pour la salle de sport. Proposer des avantages personnalisés à chaque employé permet à l’entreprise de leur montrer qu'ils sont appréciés pour eux-mêmes tout en rendant l’entreprise plus attrayante pour recruter de prochains talents.

L’évaluation des programmes d'avantages pour les employés de l’entreprise doit également prendre en compte la santé mentale, ceux-ci accordant dorénavant une grande importance au fait de travailler pour des organisations qui accordent la priorité à leur bien-être mental. Par exemple, elles pourraient favoriser une entreprise dont les valeurs en matière d'équilibre et de respect entre la vie privée et professionnelle sont clairement affichées.

Il est également important de tenir compte de la politique d'intégration des nouveaux employés. Par exemple, les organisations peuvent demander de quel type de technologie ils auront besoin pour bien faire leur travail. Elles personnalisent ainsi l'intégration de chaque nouvelle recrue en lui offrant le cadre de travail le plus adapté à ses besoins.

4- La flexibilité du travail, un atout devenu incontournable

Pour les employés, il est essentiel de pouvoir disposer d'une certaine flexibilité en matière d’horaires et de lieu. Finie la semaine en continu au bureau. Le passage au travail à distance pendant la pandémie a prouvé que les salariés pouvaient travailler correctement en dehors de l’entreprise. Selon une enquête sur les attentes des salariés, 75 % d’entre eux ont classé la flexibilité du lieu de travail parmi les avantages les plus importants lorsqu'ils évaluent un nouveau poste. Pour rester attractives, de plus en plus d'entreprises intègrent la flexibilité du lieu de travail dans leur politique RH.

La prochaine étape vers la flexibilisation du travail pourrait être d’embaucher des talents à l’étranger 100% en distanciel. Entre 2019 et 2030, selon la Dares, le nombre de postes en ingénierie informatique devrait augmenter de 26%. La pénurie de main d'œuvre actuelle ne se résorbera pas avant quelques années si les entreprises ne font pas appel à des ingénieurs étrangers expérimentés.

De plus, il est très peu probable que les talents dont l'entreprise a besoin se trouvent tous dans une même région, voire dans le même pays. En élargissant la recherche à l’international, l’entreprise ouvrira un monde d'opportunités et renforcera ses chances de recruter les talents recherchés. En ayant une connaissance approfondie du marché local, les travailleurs en full remote aident les entreprises à s’installer à l’étranger.

5- L'automatisation au service de la stratégie RH

Alors que la technologie ne cesse d’évoluer, l'automatisation des tâches à accomplir est plus que jamais présente. En effet, 67 % des entreprises ont accéléré leur utilisation de l'automatisation et de l'intelligence artificielle (IA). L'utilisation de ces technologies avancées peut aider considérablement les entreprises, notamment les employés. En éliminant des tâches fastidieuses comme la saisie manuelle de données récurrentes, les salariés disposent de temps supplémentaire pour mieux collaborer au sein des équipes et apporter plus de créativité dans leur travail.

A mesure que les entreprises sauront fidéliser leurs salariés, ces derniers seront plus à même de parler en bien de leurs conditions de travail auprès de leur écosystème, de leurs proches, leurs anciens collègues de travail ou leurs stagiaires. Ainsi, les salariés deviennent les ambassadeurs de leur entreprise qui pourra alors être plus crédible pour recruter les talents de demain et voir leur activité prospérer.

Leo Lacoste Photo (1)

GEO Solutions Manager France chez Safeguard Global Fort de son expérience en matière de conseil aux entreprises acquise en Europe et en Amérique du Nord, Léo Lacoste comprend les défis et les enjeux auxquels sont confrontées les startups et les multinationales. Aujourd'hui, il apporte son expertise auprès des entreprises françaises pour leur permettre d'atteindre leurs objectifs en matière de recrutement international et de développement.

Aucun commentaire à «Fidéliser ses salariés pour recruter les talents de demain, une stratégie RH payante !»

Laisser un commentaire

* Champs requis