Salto : dissolution de la plateforme SVOD « made in France » ?

La dissolution de la plateforme française de vidéo à la demande Salto pourrait être prononcée le 20 janvier 2023, révèle le site spécialisé Puremédias.

Par Anton Kunin Modifié le 17 janvier 2023 à 11h14
Salto Plateforme Svod Dissolution
45 millions d'eurosFrance Télévisions avait investi 45 millions d'euros dans Salto.

Salto : la cessation d’activité pourrait être prononcée le 20 janvier 2023

Basée sur un partenariat inédit entre France Télévisions et deux acteurs privés (TF1 et M6), la plateforme française Salto, lancée en octobre 2020, devait faire de l’ombre à Netflix, Disney+, OCS et consorts. Ou, du moins, telle était l’idée de ses fondateurs… En réalité, Salto n’a jamais vraiment décollé. Avec seulement 600.000 abonnés au compteur, la plateforme reste déficitaire. Selon les informations de « La Lettre A », lors du dernier conseil de surveillance le 17 novembre 2023, TF1 et M6 ont même acté leur sortie du capital de l’entreprise commune.

La fermeture pure et simple de Salto est désormais à l’ordre du jour. La question sera débattue lors d’un Comité social économique (CSE) central extraordinaire le vendredi 20 janvier 2023, et la cessation d’activité pourrait être prononcée le jour même, révèle le site spécialisé Puremédias.

Salto : un nouvel actionnaire souhaité, mais difficile à trouver

Le scénario d’une reprise aurait bien sûr été préférable pour Salto. Mais jusqu’ici, seul un acteur s’est manifesté : il s’agit de la société espagnole « Agile », révélait « L'informé » le 16 janvier 2023. « Salto a un avenir, mais pas avec l'actionnariat tel qu'il est aujourd'hui », déclarait Delphine Ernotte dans une interview au Figaro le 22 novembre 2022. « Si demain il trouve un acquéreur, je n'aurai aucun problème à y laisser nos contenus », affirmait-elle.

Salto pourrait donc vivre ses derniers jours. Alors, si vous faites parties des abonnés de Salto, mieux vaut vous faire des soirées « binge watching » pour regarder un maximum de films, documentaires et séries avant qu’ils ne deviennent inaccessibles !

Aucun commentaire à «Salto : dissolution de la plateforme SVOD « made in France » ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis