Le SMIC pourrait franchir un seuil historique en 2023

Avec une inflation au plus haut, 6,2% selon l’Insee en novembre 2022, la question commence à être posée : quel montant aura le SMIC en janvier 2023 ? Car le salaire minimum subira une hausse liée à la revalorisation annuelle légale. Et ce ne sera peut-être pas la seule de l’année !

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 décembre 2022 à 13h24
Salaire Smic 2023 Calcul Augmentation France
2,01%En août 2022, le SMIC a augmenté de 2,01%.

Des experts ont calculé à combien pourrait passer le SMIC en 2023… ils ont également proposé de réformer ce dernier.

1,8% : la hausse du SMIC en janvier 2023 ?

Les données exactes ne seront connues que mi-décembre 2022. Il faut que l’Insee publie les données définitives de l’inflation pour novembre 2022 pour que le calcul s’applique. Et le SMIC en janvier 2023, qui aura comme mois de référence novembre 2022, augmentera en conséquence.

Mais avec les données provisoires, le groupe d’experts indépendants en charge du dossier SMIC auprès du gouvernement, purement consultatif, a tenté le calcul. Selon eux, l’augmentation en janvier 2023 du salaire minimum en France sera de 1,8%. Ce qui représenterait environ une hausse de 30 euros bruts (pour un temps plein à 35 heures), soulignent Les Echos.

Ce sera alors la quatrième revalorisation du SMIC en un an, l’année 2022 ayant connu deux revalorisations exceptionnelles et une revalorisation obligatoire, respectivement en mai, août et janvier. Actuellement de 1.678,95 euros, il pourrait dépasser les 1.700 euros bruts dès le 1er janvier 2023.

Les experts proposent… de réformer le calcul du salaire minimum

Les augmentations successives du SMIC en 2022 n’ont pas manqué d’être critiquées par le patronat qui voit ses charges augmenter en conséquence. Inversement, les syndicats ont salué ces hausses, qui leur ont donné matière à réclamer des augmentations pour les autres salaires également. Le tout, sur fond d’inflation élevée et avec un objectif : une indexation de tous les salaires sur l’inflation, comme ce qui se fait au Luxembourg.

Les experts, au contraire, prenne le contre-pied de ces revendications et proposent une réforme du SMIC. Il s’agirait d’en changer la formule de calcul afin d’éviter trop de hausses successives. Une triple revalorisation en un an, comme en 2022, n’aurait donc pas pu avoir lieu.

Mais une proposition va encore plus loin : ne plus augmenter le SMIC automatiquement sur la base de l’inflation en début d’année mais… sur l’évolution des salaires négociés au sein des branches. Si ceux-ci n’évoluent pas, le SMIC n’évoluerait pas non plus.

Et le pouvoir d’achat des salariés payés le minimum légal ne serait donc plus protégé. Il deviendra dépendant de négociations qui ne concernent pas leur domaine. Pas sûr que les syndicats apprécient… et que le gouvernement veuille prendre le risque de suivre cette idée.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

7 commentaires on «Le SMIC pourrait franchir un seuil historique en 2023»

  • C’est honteux car aux gouvernements Ils ont eu 800€ d’augmentation.. honteux

    Répondre
  • Honteux, écœurant ,gouvernement à vomir.

    Répondre
  • C’est du foutage de gueule !
    Vivement que les gens se réveille et bloque la capitale !!!

    Répondre
  • C est injuste le smic n est même pas 1400 net

    Répondre
  • Qu’en sera t-il de la valeur du point d’indice dans la fonction publique territoriale où les salaires de base sont en dessous du Smic et sont masqués par une prome ne servant pas pour le calcul de la retraite ? Quelle arnaque.

    Répondre
  • A nous on nous coupe l électricité pour faire des économies et l Elysée on coupe et a eux ses bandes de feignants qui sont payer par nos impôts et qui ne foutent rien de leur journée et quand on voient leur salaire on leur demande de rabaisser la température de l’Élysée sa m’étonnerais toujours taper les petits pendants qu’eux s’en foutent pleins la gueule avec nos impôts bande de connards Macron de merde une belle merde celui là réveiller vous .

    Répondre
  • Vous avez raison gouvernement de merde pendant que nous salariés on se prive le gros s’en graisse comme des cochons

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis