SNCF : grève le 7 décembre 2022, la deuxième en une semaine

Les syndicats de la SNCF continuent leur mobilisation en amont des négociations avec la direction. Une nouvelle journée de grève est annoncée pour le mercredi 7 décembre 2022… deux jours seulement après la fin de la mobilisation précédente. Et les préavis pour les week-end de décembre sont toujours d’actualité.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 8 décembre 2022 à 10h20
Sncf Greve 7 Decembre 2022 Perturbation Trafic Train
5%La SNCF a annoncé une hausse de prix de 5% en moyenne en 2023.

7 décembre 2022 : une nouvelle grève à la SNCF

Après avoir créé des perturbations durant le premier week-end de décembre 2022, les syndicats de la SNCF se mobilisent à nouveau. Lundi 5 décembre 2022, le transporteur annonce une nouvelle grève pour le mercredi 7 décembre 2022. Une « grève unitaire », selon les syndicats, qui va toucher l’ensemble du territoire français. Les trains régionaux comme les grandes lignes seront touchés.

Outre cette mobilisation générale, un mouvement local des aiguilleurs SNCF Réseau va perturber le trafic des TGV Paris-Lyon et au sud de Bordeaux. Un mois de décembre qui continue d’être compliqué alors que plusieurs préavis de grève ont déjà été déposés. Tous les week-end du dernier mois de l’année sont concernés par la menace de perturbations. Y compris les week-end de Noël et du jour de l’an,

Les négociations annuelles obligatoires en ligne de mire

Les voyageurs sont invités à vérifier les affichages en gare, s’ils ne prennent pas de train avec réservation. Les clients TGV, Ouigo ou encore Intercités seront informés par SMS ou par mail si leur train est annulé. La circulation exacte des trains sera connue mardi 6 décembre 2022, à 17 heures.

La mobilisation des cheminots du mercredi 7 décembre 2022 s’inscrit une nouvelle fois dans l’optique de peser dans les NAO (Négociations annuelles obligatoires). Syndicats et direction se rencontreront en effet ce jour-là.

La question des salaires, notamment, est au centre des tensions. La SNCF prévoyant un surcoût de fonctionnement de plus de 1,6 milliard d’euros en 2023, la direction veut limiter les hausses. Mais les salariés souffrent de l’inflation élevée qui frappe la France et rogne le pouvoir d’achat.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «SNCF : grève le 7 décembre 2022, la deuxième en une semaine»

Laisser un commentaire

* Champs requis