SNCF : la fin des composteurs de billets

La décision est prise, les bornes pour composter les billets de train seront supprimés par la SNCF. Le billet dématérialisé gagne du terrain et s’impose peu à peu comme la seule et l’unique alternative. Un accompagnement sera tout de même effectué pour toutes les personnes en situation de fraction numérique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 6 janvier 2023 à 10h16
Sncf Fin Borne De Compostage Billets
99%Pas loin de 99% des billets étant dématérialisés en 2022, les bornes de compostage des billets de la SNCF n'ont plus d'utilité face aux coûts qu'elles engendrent.

La SNCF se décide et retire les bornes de compostage

La SNCF acte leur disparition : les petites machines jaunes servant à composter les billets vont être retirées des gares. Alors que 90% des billets sont dématérialisés depuis 2022, le maintien des machines de compostage n’a plus d’utilité. Leur entretien et la charge de maintenance deviennent surtout beaucoup trop cher pour la SNCF. Surtout quand on compare l'entretien et le renouvellement à l’utilisation réelle qui en est faite.

Quelque 3.000 machines sont ainsi amenées à disparaitre. 725 machines pour les TGV et 2.468 pour les TER. La phrase « le compostage des billets est obligatoire avant d’accéder au train » ne resonnera plus dans les halls des gares. Plus besoin non plus d’essayer de deviner dans quel sens insérer un billet pour y voir s’imprimer l’autorisation ultime d’accès au wagon. Fini les files d’attente devant la désormais mythique borne jaune. Bien que contraignante, le compostage avait cependant une utilité qu’a perdu le billet dématérialisé. En effet, les billets traditionnels pouvaient être utilisés pendant une période de deux mois, ce qui rendait le compostage obligatoire afin d’éviter un double voyage grâce au même billet.

Le billet digitalisé, déjà largement majoritaire, devient la seule alternative

De plus, le billet cartonné sera supprimé de la circulation dans les années à venir. Selon la communication de la SNCF, 96% à 99% des billets actuels sont soit digitalisés, soit imprimés par les voyageurs depuis leur domicile, et ce depuis le lancement en 2010 des e-billets. Face néanmoins à la fracture digitale présente selon les générations, un accompagnement sera nécessaire pour les voyageurs qui peinent à s’adapter au tout numérique.

Une campagne de communication sera donc lancée par la compagnie ferroviaire afin d’informer les usagers du retrait des bornes. Celle-ci passera par un double affichage, tant sur les bornes de compostage elles-mêmes que sur les bornes d'achat des billets. C’est donc la fin de la recherche à la dernière minute de la borne qui légalise le voyage. Les derniers détenteurs d’un billet papier devront dorénavant s’enquérir d’une validation du contrôleur lors de leur accès au train.

Aucun commentaire à «SNCF : la fin des composteurs de billets»

Laisser un commentaire

* Champs requis