Arnaque par SMS au stationnement impayé : comment ne pas se faire avoir ?

C’est une arnaque classique par SMS… mais elle inquiète de plus en plus. Et pour cause : elle cible des millions de Français en prenant comme cadre une des infractions routières les plus communes et les plus verbalisées : le stationnement impayé. Alors quand un SMS annonce un impayé, les automobilistes ont de quoi y croire…

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 4 janvier 2023 à 11h39
Stationnement Impaye Arnaque Sms Antai
35 EUROSL'amende pour stationnement abusif est de 35 euros minimum.

Le stationnement impayé : l’arnaque par SMS se poursuit

Les Français ne payent pas vraiment leur stationnement. Selon l’Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONISR), le stationnement impayé a été la deuxième cause de verbalisation en France en 2021. Elle n’est battue que par les excès de vitesse. En 2021, 11 millions de verbalisations ont été émises à l’encontre d’automobilistes n’ayant pas payé leur dû.

Forcément, pour les escrocs c’est une mine d’or : quasiment tous les automobilistes de France sont susceptibles d’avoir reçu, un jour, une amende pour stationnement impayé. Et d’avoir oublié de la payer. Lorsqu’ils reçoivent le SMS qui leur annonce qu’ils sont en retard sur leur paiement, c’est la panique. Et le piège se referme.

D’autant plus que les arnaqueurs ont bien pensé leur coup : le SMS se déclare en provenance de l’ANTAI. Or, l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions est bien l’entité à qui il faut payer les amendes. Il n’en fallait pas plus pour faire tomber les dernières barrières de la victime et la pousser à payer.

L’ANTAI s’inquiète et rappelle comment éviter de se faire arnaquer

BFMTV souligne le 3 janvier 2023 que l’ANTAI elle-même est inquiète de l’ampleur que prend l’arnaque. Et, bien évidemment, de l’usurpation de son identité. Elle avait communiqué à ce sujet en août 2022 mais, semble-t-il, l’arnaque continue d’être utilisée.

Trois règles sont donc à connaître :

« Les seuls SMS envoyés pour le paiement de contraventions concernent le paiement immédiat lors d'une verbalisation faite par un agent des forces de l'ordre sur le terrain :

  • vous recevez le SMS en présence de l'agent verbalisateur
  • le lien de paiement reçu par SMS doit pointer directement vers le site officiel www.amendes.gouv.fr
  • vous pouvez également télécharger l'application amendes.gouv disponible sur Google Play et Apple store. »

La règle importante est surtout celle de l’immédiateté (ou presque) du SMS. L’ANTAI ne vous enverra pas un SMS deux jours plus tard pour vous demander de payer une amende. Cette demande se fait par courrier.

L’autre règle à suivre est que le site officiel est le suivant : amendes.gouv.fr. Là, il faudra entrer un « numéro de télépaiement » et une « clé », qui permettront au site d’identifier la contravention que vous voulez payer. Et ces numéros ne se trouvent que sur la « carte de paiement », envoyée par La Poste.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Arnaque par SMS au stationnement impayé : comment ne pas se faire avoir ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis