Taux directeurs : la BCE va maintenir le cap contre l’inflation

L’ère des taux négatifs à la BCE est définitivement révolue. Pour lutter contre l’inflation qui frappe la zone euro, et le monde en général, la Banque Centrale Européenne a lancé un programme de hausse de ses taux directeurs. Mais alors qu’un possible ralentissement de la hausse était espéré par les marchés, Christine Lagarde a été claire : ce ne sera pas le cas.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 20 janvier 2023 à 11h36
Bce Taux Directeur Hausse 2023
9,2%L'inflation en zone euro a atteint 9,2% en décembre 2022.

Christine Lagarde l’assure : les taux directeurs vont continuer d’augmenter

Présente à Davos pour le Forum Économique Mondial, Christine Lagarde, présidente de la BCE, a voulu faire taire la rumeur. Il n’y a pas de ralentissement de la hausse des taux directeurs de la BCE de prévue. Pas pour l’instant, en tout cas.

« Nous maintiendrons le cap jusqu'à ce que nous soyons passés en territoire restrictif suffisamment longtemps pour que nous puissions ramener l'inflation à 2% dans un délai raisonnable », a-t-elle déclaré. L’objectif est toujours le même : tacler l’inflation qui frappe la zone euro. Cette dernière a atteint 9,2% en décembre 2022, selon Eurostat, alors que l’objectif affiché par la BCE est de 2%.

Mais 9,2% de hausse des prix en décembre 2022, c’était moins qu’attendu. Les marchés avaient donc l’espoir que la BCE ralentisse le rythme de la hausse des taux. Une décision similaire ayant été prise par la FED, la BCE aurait pu s’y aligner.

Des crédits immobiliers toujours plus chers… mais la rentabilité de retour pour les fonds euro ?

Entre juillet 2022 et décembre 2022, le taux principal de la BCE, le taux de dépôt, est passé de -0,50% à 2%, mettant un terme à la période des taux négatifs. Ce changement de politique monétaire est entre autres une des raisons qui ont poussé les taux des crédits immobiliers vers des niveaux record. L’annonce de Christine Lagarde signifie donc que la hausse n’est pas terminée.

Pour les crédits immobiliers, elle devrait se traduire par de nouvelles augmentations. D’autant plus que la Banque de France a validé le principe de la revalorisation mensuelle du taux d’usure. Les emprunteurs devront donc s’y faire : en 2023, la tendance sera haussière.

D’un autre côté, les épargnants y trouveront leur compte. L’augmentation des taux directeurs conduit à une hausse des taux d’intérêt des fonds euro. La hausse est plus lente, mais a déjà commencé, à mesure que les emprunts d’État grimpent. Les obligations françaises à 10 ans (OAT 10 ans) ont atteint 2,5% début 2023. En 2020, elles étaient en territoire négatif...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Taux directeurs : la BCE va maintenir le cap contre l’inflation»

Laisser un commentaire

* Champs requis