Twitter : après les avoir virés, Musk fait fuir les salariés

Le management d’Elon Musk chez Twitter continue de mal se passer, et le réseau social pourrait bien en souffrir. Après une vague de licenciements massifs, le milliardaire a donné un ultimatum à celles et ceux qui n’ont pas été licenciés. Et, sans surprise, ça se passe très mal au sein des équipes qui ont vu du jour au lendemain leurs collègues être mis à la porte.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 décembre 2022 à 13h25
Twitter Musk Salaries Demission Licenciement Milliardaire
50%Elon Musk a licencié près de 50% des salariés de Twitter en novembre 2022.

Fuite massive de salariés chez Twitter

Dès que l’homme le plus riche du monde a pris le contrôle de Twitter, par le biais d’un chèque de 44 milliards de dollars, il a licencié environ 50% des équipes. Un licenciement fait par mal, tout simplement, et sans aucune discussion préalable. Vivement critiqué pour cette décision, Elon Musk n’a semble-t-il pas changé sa manière de travailler.

Le mercredi 16 novembre 2022, il a même lancé un ultimatum aux équipes qui restaient. Soit ils allaient travailler de manière « inconditionnelle », Elon Musk parlant d’un nouvel « hardcore Twitter », soit ils n’avaient qu’à partir. Sans doute le milliardaire s’attendait à ce que les équipes Twitter soient comme ses followers sur le site qui le suivent comme un gourou. Mais ce n’est pas le cas.

Loin de se ranger à la volonté de leur nouveau boss, des centaines et possiblement plus d’un millier de salariés ont tout simplement décidé de lui dire « non ». Ils ont donc claqué la porte, réduisant encore un peu les équipes du réseau social.

Des ingénieurs stratégiques pourraient quitter le réseau social

Les données exactes sont encore floues, surtout qu’il semblerait qu’Elon Musk tente de convaincre certains salariés aux connaissances stratégiques de rester. Mais Blind, application de travail qui authentifie les salariés, a réalisé un sondage dans lequel il apparaît que 42% des salariés qui ont eu le choix ont décidé de quitter l’entreprise. Si ce taux est sans doute inférieur sur l’ensemble de Twitter, il donne une idée. 10% des salariés restants qui partiraient, ce seraient plus de 300 personnes.

La crise, chez Twitter, pourrait avoir de graves conséquences : certains ingénieurs seraient partis. Des ingénieurs qui seraient les seuls à pouvoir gérer des problèmes techniques, autant sur le plan logiciel que matériel. Elon Musk aurait même essayé de les faire rester... sans succès.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Twitter : après les avoir virés, Musk fait fuir les salariés»

Laisser un commentaire

* Champs requis