Un code de bonne conduite pour encadrer les influenceurs

Après des abus très médiatisés, le gouvernement veut encadrer les pratiques des influenceurs dont les avis sont consultés par des millions de Français chaque jour. Un code de bonne conduite va être mis en place.

Par Olivier Sancerre Modifié le 10 janvier 2023 à 10h04
Code Bonne Conduite Encadrer Influenceurs
150.000Il y a environ 150.000 influenceurs en France.

Les influenceurs, qui sont au nombre de 150.000 environ en France, jouent un rôle dans la vie quotidienne de millions de Français : cela leur confère donc une « responsabilité particulière », selon Bruno Le Maire qui en a parlé début décembre. C'est pourquoi le gouvernement veut encadrer le secteur avec un code de bonne conduite pour lequel les Français peuvent donner leur avis. Une consultation publique a été mise en ligne sur le site concertation-influenceurs.make.org. Jusqu'au 31 janvier, les Français pourront s'exprimer sur ce dossier.

11 mesures pour encadrer les influenceurs

Plus précisément, l'exécutif a planché sur 11 mesures réparties en quatre catégories : gouvernance du secteur, propriété intellectuelle, protection des consommateurs, et droits et obligations des influenceurs. L'immense majorité des influenceurs respectent les règles, rappelle le ministre de l'Économie sur le site de la consultation publique. « Mais il y a aussi certaines arnaques ou parfois tout simplement certains oublis. On oublie de dire qu'on a été payé pour recommander tel produit, tel site ou tel voyage », détaille-t-il. Le code de bonne conduite doit corriger « ces écarts, ces manquements, parfois ces tricheries ».

Pas de régulation mais un code de bonne conduite

Au rayon des polémiques, une d'entre elles en particulier est dans toutes les mémoires : l'amende de 20.000 euros infligée à Nabilla Benattia-Vergara en 2018, suite à ses conseils boursiers prodigués sur Snapchat. La célèbre influenceuse n'avait pas mentionné le fait qu'elle était rémunérée pour ces « recommandations ». Plutôt qu'une régulation, le gouvernement a donc choisi la voie douce, celle d'un code de bonne conduite. Reste à voir maintenant s'il sera bien suivi par les influenceurs, mais c'est aussi dans leur intérêt.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Un code de bonne conduite pour encadrer les influenceurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis