La boîte à outils indispensable pour les experts en données de vision industrielle

Les différents types d’intelligence artificielle (Machine Learning, réseaux neuronaux, ou encore vision artificielle) sont désormais bien connus et constituent une avancée technologique majeure. En revanche, le regain d’intérêt et l’application des systèmes modernes de vision industrielle par les entrepôts et les fabricants sont plus discrets.

Jwitherspoon
Par Jim Witherspoon Publié le 15 décembre 2022 à 11h08
Vision Industrielle Entreprise Conseils

La vision industrielle et la vision artificielle sont toutes deux des systèmes basés sur les informations et utilisés pour la capture, le traitement et l’analyse des images. Toutefois, ces deux types de technologies diffèrent dans la vitesse et le niveau d’obtention, de distribution et d’utilisation des informations.

Les systèmes de vision industrielle ont tendance à être autonomes, ce qui signifie que la capture et l’analyse des images se font directement. Les données n’ont donc pas besoin d’être envoyées à un système back-office pour être traitées.

En parallèle, la vision artificielle est souvent utilisée comme une plateforme de traitement back-end pour les technologies de capture d’images de première ligne. Bien que cette vision permette une prise de décision et une exécution rapide, le délai d’exécution a tendance à être plus long en raison de la profondeur et du volume des données traitées par le système.

Les données sont devenues aussi importantes que le code. Toute entreprise qui cherche à mettre en œuvre des systèmes de vision industrielle doit aujourd’hui décider comment partager et gérer au mieux les jeux de données d’images. Il s’agit également de savoir les utiliser correctement pour fournir des résultats de qualité et exploitables de manière cohérente. Or, s’il existe des pratiques industrielles pour la gestion du code, des progrès doivent encore être réalisés en matière de gestion des données d’images.

L’un des plus grands défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, que ce soit en tant que spécialiste de vision industrielle ou comme entreprise cherchant à la mettre en œuvre, est la saisie et l’annotation correctes des données. Il existe désormais de nouvelles solutions pour aider les professionnels de l’imagerie industrielle à penser et à agir comme des data scientists.

Nouveaux systèmes de vision industrielle

Des gammes ultraperformantes de caméras de vision industrielle et de scanners industriels fixes, associés à de puissants logiciels, sont aujourd’hui disponibles sur le marché pour faciliter la configuration de solutions de suivi et de traçabilité, mais aussi d’inspection de la qualité.

Ceux-ci sont conçus dès le départ pour être faciles à installer, déployer et utiliser. Cette nouvelle ère dans laquelle la précision est de plus en plus accrue est le fruit d’années d’études de marché et de collaboration avec les principaux utilisateurs et intégrateurs de scanners industriels fixes et de vision industrielle.

Le logiciel doit avoir un aspect moderne tout en réduisant le nombre de clics et de mouvements de souris nécessaires aux utilisateurs pour déployer une solution. Dès les premières minutes de navigation dans le logiciel, les utilisateurs doivent pouvoir découvrir de nouvelles façons intuitives de travailler avec les images qu’ils ont capturées. Les barres de défilement sont supprimées et l’interface offre une expérience immersive qui s’apparente davantage à un éditeur de photos qu’aux offres traditionnelles de logiciels de vision industrielle.

La perfection et la rapidité

Toutefois, les collaborateurs de première ligne n’ont pas seulement besoin d’une interface et d’un ensemble d’outils élégants et modernes. Il est primordial de rendre le processus de navigation intuitif pour les experts en inspection de vision industrielle et en lecture de codes-barres, ainsi que pour les utilisateurs novices.

En premier lieu, il est nécessaire de permettre aux utilisateurs de régler l’exposition, l’éclairage et le mécanisme. Puis, une fois cela fait, ils doivent être en mesure d’ajouter et de configurer avec simplicité des outils de vision industrielle et de scanners industriels fixes.

Ainsi, un utilisateur peut, par exemple, créer seize images distinctes pour s’assurer que chaque inspection ou lecture de codes-barres bénéficie d’un éclairage parfait. Il arrive souvent que les pièces ne soient pas éclairées de façon homogène ou que les inspections soient effectuées à des profondeurs et avec des mises au point différentes, impliquant alors la modification des paramètres d’exposition. De cette manière, l’utilisateur peut rapidement ajuster les réglages de l’image, associer l’outil dont il a besoin pour l’inspection et obtenir une réponse de type réussite/échec en un instant. Il s’affranchit du besoin de modifier ou de suivre plusieurs tâches, et gagne potentiellement plusieurs heures lors du déploiement d’un système grâce à cette solution.

Cela peut sembler peu, mais à mesure que les solutions deviennent plus sophistiquées, les gains de temps peuvent vraiment devenir conséquents.

Une puissante boîte à outils

S’il est important de simplifier la configuration du logiciel et d’un projet, la véritable puissance de la solution réside dans ses performances. Pour bénéficier de tous les avantages de la vision industrielle, les organisations sont amenées à se doter d’une large bibliothèque de logiciels qui fait office de boîte à outils. Personne n’utilise uniquement un tournevis pour bricoler ou créer un ouvrage, alors pourquoi se fier à un seul outil de vision ? L’objectif est de donner aux utilisateurs les meilleures solutions, et celles qui sont les plus appropriées, pour répondre aux besoins de leurs applications commerciales.

Jwitherspoon

chef de produit et vision industrielle chez Zebra Technologies

Aucun commentaire à «La boîte à outils indispensable pour les experts en données de vision industrielle»

Laisser un commentaire

* Champs requis