Vous avez fait barrage au RN, il faut faire barrage à LFI. Merci de réélire Macron… ou Macron

Ce qu’il se passe est tout bonnement ahurissant d’un point de vue politique et démocratique. Vous savez ce que je pense du programme économique du Front Populaire qui va nous mener directement à la tutelle du Fonds Monétaire tant ce programme économique est stupide. Pour autant, force est de constater que dans les urnes cet équipage hétéroclite recueille bien plus de sièges de députés qu’il n’aurait du en recevoir.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 11 juillet 2024 à 10h30
choose france, investissement, projet, sommet, versailles, france, gouvernement, macron, industrie, technologie
25,33%Le NFP a obtenu 25,33% des voix en France.

Tous les partis font mine de l’oublier, mais évidemment le NFP ne doit son nombre de sièges qu’à la bande des castors juniors qui a fait barrage au RN. Les idiots utiles à savoir les castors, ont fait barrage au RN. Désormais il faut faire barrage à une grande partie du Front Populaire à savoir LFI.

Macron a donc joué à un jeu effroyablement antidémocratique puisque le plan en trois étapes est le suivant.

  1. On mobilise pour faire barrage au RN.
  2. En faisant barrage au RN on fait monter purement artificiellement la gauche alors que la France est à droite.
  3. On fait barrage à la gauche.

Conclusion ?

Les élections servent uniquement à voter pour Macron… ou pour Macron.

Incroyable.

Voilà donc après quelques jours de silence (bien reposants) que notre Mozarillon du Palais l’ouvre à nouveau. Enfin comme il est dans l’avion pour les Etats-Unis, ils nous a écrit. L’avantage c’est qu’au moins nous n’avons que le texte et ni l’image ni le son, ce qui fait du bien. Haaa, ces petits plaisirs de la vie que l’on peut savourer entre amis.

Voici ce qu’il a dit… (je résume, en gardant les vraies phrases, mais en coupant l’inutile).

Chères Françaises, chers Français,

“Si l’extrême-droite est arrivée en tête au premier tour avec près de 11 millions de voix, vous avez clairement refusé qu’elle accède au Gouvernement. Enfin, personne ne l’a emporté. Aucune force politique n’obtient seule une majorité suffisante et les blocs ou coalitions qui ressortent de ces élections sont tous minoritaires. Divisées au premier tour, unies par les désistements réciproques au second, élues grâce aux voix des électeurs de leurs anciens adversaires, seules les forces républicaines représentent une majorité absolue. La nature de ces élections, marquées par une demande claire de changement et de partage du pouvoir, les oblige à bâtir un large rassemblement.

Je rappelle que le Mozarillon du palais voulait une “clarification” et il a obtenu une judechiquation à savoir un truc aussi clair que l’eau de la Seine après un orage. Mais soyez tranquille mes braves gens.

“Président de la République, je suis à la fois protecteur de l’intérêt supérieur de la Nation et garant des institutions et du respect de votre choix.”

Hahahahahahahahaha… le type met le feu et vous explique qu’il veillera à alimenter l’incendie.

“C’est à ce titre que je demande à l’ensemble des forces politiques se reconnaissant dans les institutions républicaines d’engager un dialogue sincère et loyal pour bâtir une majorité solide, nécessairement plurielle, pour le pays. Les idées et les programmes avant les postes et les personnalités : ce rassemblement devra se construire autour de quelques grands principes pour le pays, de valeurs républicaines claires et partagées, d’un projet pragmatique et lisible et prendre en compte les préoccupations que vous avez exprimées au moment des élections. Elle devra garantir la plus grande stabilité institutionnelle possible. Elle rassemblera des femmes et des hommes qui, dans la tradition de la Vème République, placent leur pays au-dessus de leur parti, la Nation au-dessus de leur ambition. Ce que les Français ont choisi par les urnes – le front républicain, les forces politiques doivent le concrétiser par leurs actes.”

En gros proposez-moi une coalition sans le RN et sans LFI… c’est pas gagné les amis.

“C’est à la lumière de ces principes que je déciderai de la nomination du Premier ministre. Cela suppose de laisser un peu de temps aux forces politiques pour bâtir ces compromis avec sérénité et respect de chacun. D’ici là, le Gouvernement actuel continuera d’exercer ses responsabilités puis sera en charge des affaires courantes comme le veut la tradition républicaine.

Pour le moment je vous laisse vous débrouiller tout seuls.

J’ai dégoupillé ma grenade, et moi je m’en fiche. Ma cantoche est gratos, j’ai un super chef étoilé, je mange à l’œil, l’avion est gratuit, le chauffage Itou. J’habite dans un Palais et j’ai plein de chauffeurs et quelques gus pour repasser mes costars, j’ai tout le temps.

Si vous en bas, vous souffrez, si l’économie est à l’arrêt, si vous ne pouvez pas payer vos salariés, je m’en fiche comme d’une guigne.

“Plaçons notre espérance dans la capacité de nos responsables politiques à faire preuve de sens de la concorde et de l’apaisement dans votre intérêt et dans celui du pays. Notre pays doit pouvoir faire vivre, comme le font tant de nos voisins européens, cet esprit de dépassement que j’ai toujours appelé de mes vœux.”

Hahahahahahahahaha. L’espérance. Voici que Manu se prend pour un curé.

Bien mon Père.

Plaçons notre espérance dans la capacité de nos responsables politiques.

Hahahahahahahahahahahahahahahaha.

Mais quel comique notre Mozarillon.

Il ne voit même pas la contradiction dans les termes.

Confiance et responsables politiques.

Hahahahahahahahahahahahahahahahaha.

Dissolution foirée.

Dette abyssale.

Déficits qui croulent de partout.

Effondrement des “sévices publics”.

Fiscalité effroyable et en réalité déjà confiscatoire.

Communistes staliniens aux portes du pouvoir rêvant de marcher sur Matignon….

Et la vedette du palais qui nous parle de… Placer “notre espérance dans la capacité de nos responsables politiques”

Hahahahahahahaha.

J’en rigole encore (jaune évidemment).

Je pensais qu’avec Macron nous avions atteint le fond, mais non.

Non seulement nous avons Macron, mais désormais il faut se retaper Hollande et ses “bonnes” idées.

Mais le pire c’est la pluie.

Avec le retour d’Hollande surnommé Rain man, il pleut, il pleut. L’été sera pourri, remarquez la rentrée aussi.

Mais Macron conclu…

“Dimanche dernier, vous avez appelé à l’invention d’une nouvelle culture politique française. Pour vous, j’y veillerai. En votre nom, j’en serai le garant”.

Si ce triste Sire pouvait ne plus parler en mon nom, cela me ferait un tel bien.

Ce serait une telle libération.

En attendant, mettez à profit ce répit présidentiel pour vous préparer et protéger le grisbi, le flouze, l’oseille, parce que le prochain gouvernement viendra vous faire les poches ! Planquez vos brouzoufs !

Planquer les Brouzoufs ? C’est l’objet de mon dossier du mois de juillet. Quelles sont les mesures que vous pouvez prendre dès maintenant. Que faut-il faire et ne pas faire pour protéger au mieux son argent des mains voraces d’un état devenu obèse et surtout, de plus en plus violent avec la population française. Comment anticiper le retour de l’ISF, comment anticiper les donations et avec quelles techniques, comment utiliser les entreprises comme outil de gestion et de protection patrimonial ? Je vous explique tout dans mon dossier “Massacre Fiscal, comment y échapper et ce que l’on peut faire dès maintenant“. Pour vous abonner c’est ici (vous aurez accès en plus des 12 prochains mois, à toutes les archives et dossiers déjà édités).

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Vous avez fait barrage au RN, il faut faire barrage à LFI. Merci de réélire Macron… ou Macron»

Laisser un commentaire

* Champs requis