Le PIB chute de 5,8% en France au 1er trimestre 2020

6,1 %
La consommation des ménages baisse de 6,1%.

L’Insee a publié le 30 avril 2020 une nouvelle prévision de la chute du PIB français au premier trimestre 2020 et… c’est du jamais vu depuis la deuxième guerre mondiale.

PIB français : -5,8% au T1

Il ne s’agit que d’une nouvelle estimation, donc pas des données finales, mais l’impact du Covid-19 est exceptionnel sur le PIB français. Selon l’Insee, celui-ci a chuté de 5,8%, un chiffre cohérent avec les estimations de la baisse du PIB américain de 4,8% sur la même période.

L’Insee précise que de tels chiffres n’ont pas été vus depuis la deuxième guerre mondiale. La baisse la plus importante depuis 1945 est celle du deuxième trimestre 1968, à cause des événements de mai 68, qui avait été de 5,3% selon l’Institut.

La baisse est clairement supérieure à celle enregistrée lors du premier trimestre 2009, à la suite de la crise des subprimes : elle n’avait été alors « que » de 1,6%.

Tout est en chute libre selon l’Insee

Dans le détail, la baisse est liée à une chute globale de toute l’économie. La consommation des ménages, notamment, baisse de 6,1%. Et la formation brute de capital fixe (FBCF) chute de 11,8%.

Les importations chutent de 5,9%, les exportations de 6,5% et la demande intérieure finale hors stocks de 6,6%.

Un T2 qui s’annonce encore pire

Si l’Insee ne projette pas ses statistiques pour annoncer une baisse du PIB au deuxième trimestre 2020, loin d’être terminé, les chiffres risquent fortement d’être bien plus impressionnants : la France a été confinée moins de 15 jours lors du premier trimestre 2020 contre plus de 40 jours durant le deuxième trimestre, dont l’intégralité du mois d’avril 2020.

Les États-Unis s’attendent, eux, à une baisse du PIB de 30 à 40% pour le T2 2020… Les chiffres français seront-ils similaires ?


A découvrir