Lunettes : le remboursement par les mutuelles plafonné à 470 euros

La dépense moyenne pour des lunettes en France est de 88 euros.

Les vacances d'été commencent bientôt mais après celles-ci il y a le rendez-vous que bon nombre de ménages français redoutent : celui de leurs enfants avec l'ophtalmologiste et ce qui s'en suit : le changement des lunettes de vue. Une véritable dépense pour un budget familial de plus en plus réduit par la crise économique. Et le gouvernement veut même limiter les remboursements des verres et des montures par les mutuelles... pour faire baisser les prix.

Limitation du remboursement des lunettes : un projet vieux de quelques mois


La première annonce d'un projet de loi visant à limiter le remboursement date de mars 2014. A l'époque, afin de faire face à l'augmentation des prix des montures et des verres optiques, le gouvernement avait annoncé que le remboursement aurait été limité à 450 euros : 350 euros pour les verres simples et 100 euros pour les montures.


Les spécialistes du secteur étaient montés au créneau et la mobilisation a porté ses fruits, même si minimes. Le nouveau projet de loi fixe désormais à 470 euros la limite de remboursement de lunettes à verres simples par les complémentaires santé. Et ce projet de loi a été présenté lundi 30 juin 2014 à l'Assemblée Nationale par le ministère de la Santé.

Lunettes : verres simples, complexes, très complexes... comme leur remboursement


Le projet de loi différencie les verres simples des verres complexes et très complexes. Une différence liée aux diverses nécessités de correction et qui influencent fortement le prix des lunettes.
Ainsi, pour un verre simple le plafonnement du remboursement des mutuelles sera de 470 euros dont 150 euros pour les montures et donc jusqu'à 320 euros pour les verres. Mais pour les verres complexes et très complexes les montants augmentent.


Si le plafond de remboursement de la monture reste de 150 euros, le montant total de remboursement de lunettes à verres complexes ne pourra pas dépasser les 750 euros tandis que pour des lunettes à verres très complexes ce plafond est fixé à 850 euros.

Un quart du prix des lunettes reste à la charge des ménages


Le problème avec les lunettes, c'est leur prix mais également, en tout cas pour les personnes qui doivent en porter quotidiennement, leur esthétique. Car si des montures peu chères existent, il faut encore qu'elles aillent bien sur la personne ce qui entraîne un choix non pas dicté par des nécessités budgétaires mais par la beauté.


Or, ce prix reste élevé. En moyenne, un Français dépense 88 euros pour ses lunettes soit beaucoup plus que ses voisins européens (54 euros en moyenne pour les Allemands, 36 euros pour les Italiens selon un rapport de la Cour des Comptes de 2013).


Mais ces montants moyens cachent de fortes disparités et des lunettes peuvent rapidement atteindre un prix de plusieurs centaines d'euros. Et comme la Sécurité sociale ne rembourse que très peu les verres correcteurs, ce sont les ménages qui en prennent la charge.


En France, le prix des lunettes est pris en charge à 68% par les mutuelles... mais 26% reste à la charge des privés.


A découvrir