16 pays africains pourraient réduire l'extrême pauvreté de 50% d'ici 2015

le Rwanda, l'Ouganda, le Malawi, le Ghana, l'Ethiopie, le Burkina Faso
et le Bénin sont en bonne voie pour réduire de 50% l'extrême pauvreté
d'ici 2015 conformément aux objectifs du Millénaire fixés par l'ONU.

C'est une information assez rare pour qu'elle soit soulignée... Une grosse quinzaine de pays africains sont en passe de réduire de manière significative l'extreme pauvreté d'ici 2 ans ! Réduire de manière significative signifie que les pays africains tels que le Rwanda, l'Ouganda, le Malawi, le Ghana, l'Ethiopie, le Burkina Faso et le Bénin sont en bonne voie pour réduire de 50% l'extrême pauvreté d'ici 2015 conformément aux objectifs du Millénaire fixés par l'ONU.

Investir dans l'éducation ou la santé... ça paye !

Dans son rapport l'agence cofin souligne plusieurs point clés qui ont permis d'arriver à croire en la baisse de l'extreme pauvreté en afrique subsaharienne. En effet, le rapport souligne que les pays ayant affecté au cours de ces 10 dernières années une part plus importante de leurs dépenses publiques à la santé, l'éducation et l'agriculture affichent de meilleurs résultats pour ces secteurs.

L'importance des pays donateurs

Le rapport de One-France souligne aussi l'importance de la continuité du soutien des pays donateurs. En effet, "L'aide publique au développement a son rôle à jouer dans l'atteinte des OMD. Si on demande aux Etats africains de tenir leurs engagements, il doit en être de même pour les pays donateurs". Or on observe une baisse inédite de 6% de cette aide à destination des pays d'Afrique subsaharienne entre 2011 et 2012. Si l'aide a baissé globalement ainsi qu'en matière d'éducation, elle a en revanche progressé en matière de santé et d'agriculture!

Reste maintenant au pays africains de maintenir leurs efforts de développement. Reste aussi à certains pays d'Afrique riches en ressources de mieux les gérer, les contrôler et mieux redistribuer les bénéfices de leur exploitation.

Télécharger le rapport one data 2013


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.