SFR : double forfait anniversaire à prix fixe à vie

120 %
SFR a vu les plaintes de clients augmenter de 120 % en 2016.

La Société Française du Radiotéléphone, plus connue sous son nom d’opérateur « SFR », a été fondée en 1987. Bien que depuis elle ait changé de mains à plusieurs reprises, dernier changement de propriétaire en date en 2014 lors du rachat par Altice et Numericable pour 14 milliards d’euros, c’est l’occasion de fêter ses 30 ans d’existence. Une occasion majeure puisque Altice aurait en projet de lui faire changer de nom, bien que rien n’ait été encore décidé.

Deux forfaits au prix garanti à vie

Pour marquer le coup de ses trente ans, SFR propose deux nouvelles offres : une dans la téléphonie mobile et une dans la téléphonie fixe. Une pratique courante dans le secteur des télécoms d’autant plus que la guerre des prix a été relancée par Free. Mais les deux offres de SFR ont un avantage : leur prix est garanti à vie.

Il s’agit d’offres premium donc ce n’est pas étonnant de voir, comme le signale Le Parisien qui a dévoilé l’information en avant-première le 19 avril 2017 avant que SFR ne la confirme de son côté, un prix assez élevé. Les deux offres affichent 24,99 euros par mois sans engagement et avec la garantie que le prix n’augmentera pas après 12 ou 24 mois.

Que propose SFR pour 24,99 euros par mois à vie

L’offre est assez intéressante : dans le mobile SFR propose un forfait avec 100 Go de data 4G par mois plus 35 Go par an à l’étranger. SMS, MMS et appels sont bien évidemment illimités en France ; pour le fixe, l’offre est ouverte aux personnes éligibles à l’ADSL tout comme à la fibre optique.

Ce qui fait la différence ce sont les contenus « Premium » sur lesquels SFR compte pour attirer les clients. Les bonus SFR Press, SFR News, SFR Sport et SFR Play sont en effet inclus dans les deux offres. Des bonus qui coûtent environ 10 euros chacun et qui seront donc gratuits pour ces abonnés optant pour l’offre anniversaire.

L’offre, lancée jeudi 20 avril 2017, sera disponible pour tous jusqu’au 6 juin 2017. À voir si ça permettra à l’opérateur de fidéliser quelques clients et de récupérer une partie des plus de 2 millions d’abonnés qui ont quitté le groupe depuis le rachat par Numericable.