Apple, cette éternelle machine à cash

Par Olivier Sancerre Modifié le 28 avril 2015 à 6h41
Shutterstock 218533315
40%Au premier trimestre de l?année, Apple a vendu 40% d'iPhone en plus par rapport à la même époque l'an dernier.

Les trimestres se suivent et se ressemblent pour Apple. Si traditionnellement, les mois de janvier, février et mars (le deuxième trimestre fiscal pour le groupe) sont relativement calmes, il n’en a rien été cette année.

Car Apple signe de nouveau un second trimestre fiscal record, après avoir tout explosé durant le trimestre des fêtes de l’an dernier. Porté par des ventes d’iPhone toujours aussi exceptionnelles, le constructeur californien affiche 58 milliards de chiffres d’affaires, un résultat en hausse par rapport au même trimestre 2014 où il s’était établi à 45,6 milliards de dollars.

Bénéfices en forte hausse

Et les bénéfices sont à l’avenant puisqu’ils se montent à 13,6 milliards, soit 3,4 milliards de plus qu’il y a un an à la même époque (+33%). Apple se paie même le luxe d’améliorer sa marge brute, qui s’établit à 40,8% alors qu’elle était de 39,3% sur l’ensemble de 2014.

Les ventes à l’étranger (hors États-Unis) représentent désormais 69% du chiffre d’affaires d’Apple, avec la Chine en tête de pont. La classe moyenne de l’immense pays est très friand des produits Apple, à un point tel qu’il dépasse désormais l’Europe au niveau du chiffre d’affaires : 16,8 milliards, contre 12,2 milliards pour le vieux continent. Et Apple ne fait que gratter la surface des choses en Chine, qui est toujours aussi intéressé par l’iPhone — d’ailleurs, il s’y est vendu plus d’iPhone qu’aux États-Unis.

L’iPhone toujours en tête des ventes

L’iPhone, c’est le produit vedette d’Apple au premier trimestre, avec 61,2 millions d’unités écoulées ce trimestre, contre 43,7 millions au même trimestre de 2014. La famille de smartphones représente 69% du chiffre d’affaires d’Apple ! Un résultat énorme qui devrait se poursuivre au prochain trimestre même si les ventes pourraient, un peu, se tasser.

Le prochain trimestre sera particulièrement intéressant à suivre, car Apple donnera sans aucun doute des indications concernant l’Apple Watch, disponible — avec difficulté — depuis le 24 avril. La demande est telle que le prochain lancement de la montre ne devrait pas s’opérer avant fin juin.

Tim Cook, le patron d'Apple, avait de bonnes nouvelles à partager.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.