Telecoms : SFR bientôt introduit en Bourse ?

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 12 juin 2013 à 4h00

Les dés sont lancés pour Vivendi.

Ainsi l'entreprise, et le management de SFR préparent l'introduction en Bourse de l'opérateur téléphonique. C'est ce qu'a affirmé mardi Stéphane Roussel, son président, lors du forum des télécoms et du Net organisé par le quotidien Les Echos. Cette décision n'est pourtant pas nouvelle.

Une introduction en Bourse et une meilleure stratégie pour SFR


Lors de l'assemblée générale de Vivendi, Jean-René Fourtou avait déjà mentionné cette manoeuvre économique, dans le but de définir une vraie stratégie pour SFR. L'introduction en Bourse état alors perçue comme la manoeuvre ultime. SFR pourrait donc bientôt devenir une société du CAC 40. L'entreprise en a les moyens.

Avec 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel et une valorisation estimée entre 12 et 13 milliards d'euros, l'opérateur téléphonique n'est pas un petit joueur. L'opération est pourtant risquée. Malgré ces bons résultats financiers, la forme de l'opérateur n'est pas au mieux, en témoigne l'excédent brut d'exploitation de SFR qui a reculé de 13 % l'an dernier. Et la stabilisation de ces données ne devrait d'ailleurs pas intervenir avant mi-2014.

SFR a fait peau neuve dans son organisation managériale


Pour cette introduction en bourse, l'opérateur a fait peau neuve dans son organisation. A la fin du mois de mai, les fonctions de président non exécutif et de directeur général ont été dissociées. Stéphane Roussel, PDG depuis juin 2012 est devenu président et Jean-Yves Charlier, quant à lui, chargé des télécoms chez Vivendi depuis octobre 2012, a été nommé DG de SFR. En espérant que cette restructuration soit un argument assez valable désormais pour les investisseurs…

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.