Bien choisir son ascensoriste : les points à garder en tête

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Publié le 1 juin 2017 à 1h21
Ascenseur
530 000La France compte 530 000 ascenseurs.

Le choix d’un prestataire pour créer, rénover ou réaliser la maintenance d’un ascenseur n’est pas un acte quotidien. Pour cette raison, de nombreux propriétaires et responsables de copropriété ignorent les bons réflexes, et pourtant, c’est un domaine où le mauvais calcul n’a pas sa place.

Sachez exactement ce qu’on vous propose

Lorsqu’une copropriété décide de changer d’ascensoriste, il est important de faire attention aux détails. Car selon le prestataire, pour un même prix, vous pouvez vous attendre à une intervention de plus ou moins bonne qualité, qu’il s’agisse d’une création ou de révisions régulières dans le cadre de la maintenance ascenseur.

L’ascenseur fait partie intégrante de l’immeuble, et à ce titre, chaque appareil sera forcément adapté aux caractéristiques de votre bâtiment. Tous les modèles ne conviennent pas à tous les immeubles, d’un point de vue spatial, mécanique mais aussi esthétique. Le nouvel ascenseur, sera-t-il bien intégré dans l’espace qui lui est dédié ? Les matériaux utilisés, épouseront-ils ceux déjà présents dans le bâtiment ? Une fois achevée, la réalisation, sera-t-elle esthétique ? Tous ces détails ne sont pas à négliger lorsque vous allez demander des devis. Car dans le petit monde des ascensoristes, les prix peuvent aller du simple au double, sans que la qualité suive à tous les coups.

Maintenance de l’ascenseur : vérifiez ce qu’inclut votre contrat

La loi impose des inspections toutes les six semaines minimum, mais si la fréquentation de votre ascenseur est particulièrement importante, des inspections plus régulières seront un choix judicieux. Quelle que soit la fréquence pour laquelle vous opterez, sachez que le nettoyage de la cuvette, du dessus de la cabine et de la machinerie, ainsi que la vérification des parachutes, doivent être réalisées au moins une fois par an. Les câbles doivent être examinés une fois tous les six mois.

Selon le contrat choisi, il peut également inclure la gratuité des pièces détachées, une garantie sur ces pièces, ainsi que la gratuité des réparations en cas de panne.