Le confinement permet aux Français d’économiser

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 22 avril 2020 à 11h28
Economies Francais Confinement
230 €Chaque foyer réalise des économies de 230 euros par semaine.

Beaucoup de Français vivent une situation difficile parce que leurs revenus sont en baisse, quand ils n’ont pas tout simplement disparu.

Le budget courses en hausse

Pourtant, une étude de l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques affirme que le confinement permet de faire des économies. Faute de pouvoir consommer évidemment. Pas d’essence dans la voiture ou très peu. Pas de transports en commun. Pas de frais de cantine, de restaurant d’entreprise, de bars, de diners en ville.

Pas d’achats de vêtements non plus, ou là encore, le strict minimum. Seul le budget “courses”, “bouffe” comme on dit explose. Dans certaines familles, les dépenses pour se nourrir ont grimpé de 50%.

1.000 euros d'économies par mois

Résultat, toujours d’après l’OFCE, chaque ménage français économise 230 euros par semaine de confinement. Cela veut dire plus de 1.000 euros par mois. Et d’ailleurs, cela se voit à la banque : les Français déposent des sommes records sur leurs comptes épargne et livrets A. Consommer moins, et même, quand c’est possible, mettre un peu de côté, est une excellente chose pour se préparer à la sortie de crise sanitaire, et entrer de plain pied, je suis désolé de vous le dire, dans la crise économique qui gronde à l’horizon.

Je le dis à des étudiants auxquels j’enseigne encore aujourd’hui le métier de journaliste, par vidéoconférence : profitez de ces semaines qui nous restent confinés pour apprendre quelque chose en plus, ou renforcer une compétence, un savoir faire. Cela tombe bien : en ce moment, toutes les demandes de formations sont acceptées, et financées intégralement par l’Etat, et non par votre Compte Formation personnel.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).