Solidarité : les jeunes comme les personnes âgées de plus en plus aidés par leur famille

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 7 mai 2014 à 11h59

Signe que les temps sont durs… pour tous ! Une étude inédite de l’Insee révèle ce mercredi 7 avril que les jeunes, tout comme les personnes âgées de plus de 75 ans, sont de plus en plus épaulées financièrement et moralement par leur famille.

La solidarité bat son plein dans la cellule familiale.

Quatre Français sur dix ont reçu une aide familiale en 2011

D’après une étude de l’Insee publiée ce mercredi, les jeunes, ainsi que les personnes âgées sont les catégories les plus aidées au niveau familial. Dans le détail, l’étude révèle que quatre Français sur dix ont reçu une aide familiale en 2011. Un soutien qui varie évidemment, selon les personnes, et selon les périodes de vie. Ainsi, c’est dans des périodes de moindre autonomie que la solidarité familiale fonctionne le plus.

Une aide financière pour 10 % des sondés

L’étude révèle en outre que l’argent n’est pas le principal soutien apporté au niveau familial. L’aide est en effet avant tout morale, pour 35 % de la population, suivi par l’argent pour 10 % des sondés, et enfin le matériel pour 11 % des personnes interrogées. Il faut noter que les moins de trente ans reçoivent le plus d’aide, dont 22 % une aide financière, ainsi que les plus de 75 ans, avec l’apparition de la dépendance.

Une solidarité à tous les étages

Enfin, il faut noter que la solidarité se manifeste, quel que soit le milieu social. D’après l’étude de l’Insee, il semblerait même que les milieux les plus modestes soient plus enclins à la générosité. Ainsi, un tiers des personnes interrogées les plus riches ont pu bénéficier du soutien familial contre 50 % pour les sondés les plus pauvres. A noter également que 51 % des chômeurs ont également pu recevoir une aide de leur entourage. Une bonne chose quand on sait qu’ils sont plus de 5 millions, toutes catégories confondues, en France.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.