Avec l’arrivée du Tour de France, les sites de vente en ligne de produits dopants fleurissent sur Internet

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 12 juin 2013 à 4h00

A la fin du mois de juin débutera en Corse la "Grande Boucle" dans son édition 2013.

On connait les problèmes de dopage auquel est confronté la fameuse course cycliste. Les récents aveux de Lance Armstrong témoignent assez bien de cette tendance qui nuit à la noblesse du sport cycliste. Il est loin le temps des Petit-Breton et des Louison Bobet.

Des stéroïdes anabolisants en vente libre sur Internet


A cette occasion, une étude récente réalisée par MarkMonitor recense les sites internet spécialisés dans la vente en ligne de stéroïdes anabolisants, ordinairement délivrés sur ordonnance, mais qui fleurissent sur le net, pour qui sait les trouver. L'étude recense ainsi 737 sites internet qui vendent cette drogue, ou en font la promotion, dans six langues européennes différentes.

Une drogue nocive en recrudescence sur le net


En 2012, "seulement" 544 avaient été recensés, soit une augmentation de 35 %. De plus les sites internet illicites, vendeurs de ce produit, ont augmenté également de façon vertigineuse, passant de 133 l'an dernier, à 299 en 2013, soit une augmentation de 125 %. Enfin, les sites vantant les propriétés récréatives des stéroïdes ont été comptabilisés à 438 sur le net, soit une hausse de 55 % par rapport à l'an dernier.

Les stéroïdes anabolisant permettent d'augmenter la masse musculaire lorsqu'ils sont pris en conjugaison d'exercices physiques intenses. En revanche, ils peuvent provoquer infertilité, calvitie, acné sévère, crises cardiaques et AVC. A bon entendeur...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.