Dépannage à domicile : obligation d’afficher les tarifs sur Internet

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 3 avril 2017 à 6h37
Artisan Intervention Arnaque Dgccrf Reglementation Tarifs Internet
25 EUROSLa facture est obligatoirement remise au client dès 25 euros.

Les artisans honnêtes sont les premiers à faire les frais de la tendance et de la facilité qu’ont certains artisans peu scrupuleux, surtout dans les grandes villes, d’arnaquer leurs clients. Plomberie, serrurerie… les plaintes sont nombreuses pour des factures exorbitantes ou des interventions injustifiées comme le changement total d’une serrure alors qu’il est possible de l’ouvrir manuellement lorsque la porte a tout simplement été claquée derrière soi.

Une nouvelle obligation de transparence entre en vigueur

La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) est au courant de ces pratiques qu’elle traque sans relâche mais qui sont compliquées à déceler. Le gouvernement a donc décidé d’agir et une nouvelle obligation de transparence est entrée en vigueur le samedi 1er avril 2017.

Depuis cette date tout artisan a l’obligation d’afficher ses tarifs sur Internet. Des tarifs détaillés : débouchage de toilettes, changement de serrure… Une manière, pour les consommateurs, de se faire une idée de combien va leur coûter l’intervention avant que celle-ci n’ait lieu. Le gouvernement espère ainsi réduire le nombre de plaintes déposées qui, selon Le Figaro, sont près de 9 000 chaque année.

L’UFC Que Choisir estime que ça ne suffira pas

Si la nouvelle réglementation n’est pas une mauvaise idée, l’association de consommateurs UFC Que Choisir prévient déjà : l’impact de la réforme ne sera pas à même de résoudre le problème.

Au micro de RTL, comme le rapporte Le Figaro, mais également sur son site Internet, l’UFC estime que la situation d’urgence dans laquelle la plupart des arnaques sont réalisées (toilettes bouchées, pannes, porte fermée…) va continuer de jouer en faveur des artisans malhonnêtes.

Ces derniers, en effet, ont l’obligation de faire un devis même lors d’une intervention à domicile en urgence et de le présenter avant tout travail. Mais ils pourraient tout simplement le présenter une fois l’intervention réalisée et le faire signer lorsqu’ils présentent la facture au client. Devant la justice, difficile de prouver que le devis n’avait pas été établi avant.

L’UFC recommande, comme toujours, de bien faire attention, de demander le devis et de ne pas appeler les numéros présentés comme numéros d’urgence que ce soit sur Internet ou dans les boîtes aux lettres.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio