Dépenses publicitaires : la France à la traîne du reste du monde

Par Olivier Sancerre Modifié le 21 septembre 2015 à 19h46
Shutterstock 214882000
529 MILLIARDSCarat prévoit des dépenses publicitaires de l'ordre de 529 milliards de dollars pour 2015.

Le marché mondial des dépenses publicitaires va croître en 2015 et 2016, d'après les projections de l'agence médias Carat. Malheureusement, tous les pays ne seront pas servis de la même manière. Et la France sera bien loin de faire partie du peloton de tête.

En Europe occidentale, la progression des dépenses publicitaires est qualifiée de « stable » par l'agence, mais avec une nette tendance à la hausse avec +2,6% en 2015, et +2,9% pour l'année prochaine. Le marché sera porté tout particulièrement par le Royaume-Uni et l'Espagne, mais l'Hexagone ne sera pas de la fête.

Stagnation

Ainsi, Carat estime que les dépenses ne progresseront que de 0,1% cette année, et de 0,7% pour l'année prochaine. C'est peu, mais c'est déjà mieux que les précédentes estimations de l'agence, qui tablait sur une stagnation pour cette année et une faible croissance de 0,2% pour 2016.

Dans le monde, la croissance des dépenses sera de 4% pour 2015, et de 4,7% pour 2016. Le marché va profiter l'année prochaine de l'organisation de deux événements sportifs majeurs : la Coupe d'Europe de football en France, et les Jeux olympiques au Brésil. Les élections présidentielles américaines vont également pousser les feux sous les dépenses publicitaires.

Télévision

Le numérique, qui a franchi le seuil des 20% en 2014, représentera 24,3% des dépenses publicitaires cette année, et de 26,5% en 2016. Le secteur traditionnel de la télévision résiste assez bien, avec une part attendue de 42% pour 2015, puis de 41,3% l'année prochaine.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.