Energie : Faut-il redouter une crise à la Lehman Brothers ?

77 %
Le nucléaire représente en temps normal 77% de la production d'énergie
électrique en France.

J’étais l’invité d’Ecorama pour parler des produits dérivés sur les marchés de l’énergie dont l’explosion, un peu dans la même mécanique que l’ensemble des produits dérivés immobiliers avaient provoqués la crise des subprimes, menace le système financier et bancaire mondial en général et européen en particulier.

Parce que les Etats sont conscients de cette menace, nous pouvons raisonnablement espérer que la catastrophe financière n’aura pas lieu.

En effet voici les mesures que la Commission Européenne envisage :

– Soutien immédiat par des lignes de crédit pour les participants au marché subissant des appels de marge très élevés, y compris le cas d’une solution spécifique au niveau européen, par exemple à travers le rôle de la BCE .
– Modifier les règles de négociation sur les bourses de l’énergie, notamment en modifiant temporairement les exigences réglementaires en matière de garanties pour la négociation de l’électricité. Les exigences réglementaires en matière de garanties dans le commerce de l’électricité, y compris la révision des ajustements automatiques des plafonds de prix. des ajustements automatiques des prix plafonds ;
– Suspendre temporairement les marchés dérivés européens de l’électricité ; ou soumettre la négociation des contrats à terme à des fourchettes spécifiques

Ces trois mesures ne sont ni plus ni moins qu’un gel temporaire, mais un gel total du marché des dérivés qui sera « débranché ».

C’est un peu l’équivalent d’une suspension des bourses, un moment que nous avions vécu pendant plusieurs jours après le 11 septembre où les marchés américains étaient suspendus. Plus personne ne pouvait ni vendre ni acheter, ce qui impliquait que votre argent était bloqué et indisponible pour un temps indéterminé.

N’oubliez jamais dans vos scénarios patrimoniaux cette possibilité de blocage, de suspension, qui peut être décrété à tout moment par les Etats.

Une raison de plus pour toujours avoir une approche basée sur la diversification de vos actifs.

 

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.